Galerie d’art – épisode 2 : l’appartement

Pour cet épisode 2 de visite de galerie d’art, poussons la porte d’une galerie différente. Ce sera une visite imaginaire, depuis notre écran d’ordinateur car je ne l’ai jamais fait en réel.

Cette galerie est un appartement. Il est meublé fonctionnellement, on peut y vivre. Aux murs, sont accrochés des œuvres.

Ambiance, comme à la maison ?

"L'appartement" (Marseille)
Photo « L’appartement » (Marseille)

Un concept confidentiel

On n’est pas tout à fait chez soi quand même. C’est classe, chic, épuré, dépersonnalisé. Même si c’est meublé, il y manque la vie quotidienne autrement dit, le bazar.

Je vais être caricaturale, mais je trouve que ça reprend le principe des magasins Ikea. Au lieu de voir une succession de produits hors contexte, on nous montre des décors pour se projeter.

Le concept de la galerie-appartement me parait encore plus sélective que la galerie « classique » (voir l’épisode 1). Ici, on ne peut pas pousser la porte par hasard, au détour d’une rue.  On entre dans une intimité, un cercle fermé.

Et pourtant, comme toute règle, elle a ses exceptions.

A Dijon, une association ouverte et engagée

Photo Interface - atelier Fais pas ci, fais pas ça!
Photo Interface – atelier Fais pas ci, fais pas ça!

Au détour de mon voyage dans les différentes galeries appartements sur le net, je suis arrivée à l’Interface à Dijon. Il s’agit d’une galerie, mais au sens premier du terme : un lieu de passage et d’exposition, mais pas un espace de vente. L’objectif de cette association est de « rencontrer des artistes et montrer leur travail » (voir le détail sur leur site), créer du lien entre les artistes et l’ensemble de la population, dont les enfants avec les ateliers « fais pas ci, fais pas ça ! ».

Un projet ancré dans le tissus local, et qui présente des artistes de qualité. Un appartement où il fait bon venir, pour voir des œuvres, mais aussi écouter de la musique et même manger puisqu’il y avait un chef cuisiner lors de la nuit des musées le 16 mai dernier.

En conclusion, vous l’aurez compris, il n’y a pas de règles pour le concept de galerie-maison : elles ont l’âme que leur propriétaire veulent bien leur donner.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *