Le vent – genèse d’un visage

Je fais parfois des expériences pour tester des nouveaux matériaux et des techniques différentes. Je cherche encore ce qui me correspondra le mieux, ce qui sera le plus approprié pour ce que je veux exprimer. J’ai donc acheté un carreau de carrelage et j’ai entrepris de m’en servir comme support à une création.

Ce sera un visage de femme, yeux fermés, cheveux au vent.

J’ai commencé par une esquisse au crayon de bois, puis au crayons posca, pour mettre un peu de couleurs :

Puis je suis passée au travail avec l’acrylique. J’avais ajouté un médium qui me permettait de rendre la peinture plus liquide. Et voici le résultat :

visage3_acrylique

Le visage reste esquissé, la chevelure va vers un Pollock (n’ayons pas peur des comparaisons modestes).

L’émail du carrelage rend l’ensemble sensible au frottement qui pourrait décoller la peinture. Pour l’effet général, ça ne me semble pas très original, mais ce n’est pas raté. Je suis donc satisfaite, même si je conçois que ce n’est pas du grand art.

J’ai envie de l’appeler « vent », car plus qu’un dessin précis, ce tableau représente un état, une sensation.

 

Share Button

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *