Tableaux « Famille » – la commande

Au début de l’année, j’ai réalisé ma première « commande » puisque des amis m’avaient demandé de leur préparer des tableaux pour décorer leur salon. J’étais très flattée, et je me suis mise au travail avec beaucoup de sérieux. Travailler sur commande était un exercice nouveau pour moi, un véritable challenge. J’avais jusque-là peint ce que j’avais envie de peindre sans me soucier de la suite, sans penser à ce que deviendraient les tableaux après mon travail. Au final, c’est une curieuse impression car mes créations sont une « partie de moi ». Et cette « partie de moi » va donc être sous le regard de personnes qui n’auront pas choisi d’être confrontés à elle (pour leurs invités notamment).

La commande

Afin de préciser la commande, nous avons regardé et commenté quelques peintures sur internet pour voir quel genre de tableau était attendu. Cet aperçu des styles nous a permis de préciser les choses qui leur plaisaient et de trouver un terrain d’entente en lien avec ce que je faisais. Après quelques échanges de mails, on part sur un sujet abstrait dans des couleurs violettes et orangées. Carte blanche pour le reste.

Des nouvelles couleurs à dompter

Chouette ! Mes couleurs de prédilection sont le jaune et le bleu. Il faut donc que je revoie complètement ma palette. Je me suis mise à consommer du rouge pour obtenir du orange et du violet. Je me suis aussi cassée la tête avec le violet que je ne maîtrisais pas, mais je crois être parvenue à le dompter. Je ne voulais pas de couleur trop pastel ou trop mièvre, alors que je préfère que les couleurs soient vives.

acrylique_orange_violet2

Un thème pour les tableaux :   métaphore de la famille

Les amis à qui s’adressent ces tableaux sont des jeunes parents. Alors, j’ai voulu transposer à ces tableaux le symbole de la famille. Les tableaux s’agglomèrent : chaque tableau semble en lien avec les autres. D’une part, par les couleurs, et d’autre part, par les reliefs. En croisant les reliefs et les couleurs, on obtient d’autres tableaux. Comme une famille (oupetit_tableau les réseaux en général), chaque élément est lié aux autres par un ou plusieurs aspects. Un élément peut appartenir à plusieurs « familles », il est parfois central, parfois excentré. Il peut se montrer sous des angles différents. Mais il a aussi son indépendance et peut exister en tant que tel, sans les autres.

Dans l’exemple ici, j’ai intégré le petit tableau au grand. Pour montrer ce jeu de continuité entre les tableaux, avec un effet « négatif » en inversant les couleurs. Ainsi le petit tableau est issu du grand ; à moins que ce ne soit le grand qui soit un prolongement du petit.

Les deux couleurs principales (orange et violet), en opposition, peuvent représenter chacune les parents. Tout comme les différents styles : plus en relief ou plus lisse. J’ai essayé de mixer les couples couleur/rugosité pour montrer qu’on peut hériter de l’un ou de l’autre, ou bien encore créer une nouvelle variante, différente et unique.acrylique_couleur_famille

On pourrait même considérer qu’une couleur unique correspond à un aïeul. Des couleurs s’expriment plus ou moins suivant la descendance, elles créent de nouvelles couleurs en se mélangeant ou gardent leur originalité au travers des tableaux.

 

Voici l’essentiel de ma réflexion, avant même leur réalisation, qui s’est affinée au fur et à mesure de mon travail. Cela reste tout à fait personnel. L’interprétation peut être acceptée ou pas, surtout s’agissant de tableaux abstraits.

Cet ensemble a pour thème « la famille », il a donné quatre tableaux : « le lien », « la fécondation » et deux tableaux nommés « l’épanouissement ».

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *