C’était septembre sur pigmentropie

Si vous avez raté un épisode, je vous prépare un résumé du mois de septembre passé sur pigmentropie. Ce fut dense, j’espère que vous avez tout suivi.

La science a fait son apparition sur le site puisque j’ai cité la NASA et des études très sérieuses sur la plasticité cérébrale. Nous avons étudié un ver de poésie surréaliste de Paul Eluard : si vous n’avez pas tout compris à mes explications, c’est donc que j’ai eu moi aussi une inspiration surréaliste. Nous nous sommes interrogés sur la représentation du temps dans l’art, soit une quasi-réflexion philosophique. Coté juridique, nous avons fait une session d’approfondissement sur le droit d’auteur.

Amylee a été présente puisque j’ai présenté son travail, elle a répondu à mes questions. Et j’ai été son invitée ! Et nous avons suivi le parcours de Bav{art]dages qui se lance dans une version imprimée.

Nous découvrons le street art à Fort-de-France au travers des œuvres de Kenor et L’Atlas, la promenade continuera en octobre. Il y a plein de choses à découvrir encore.

Vous avez eu plein de choses à expérimenter : des nouvelles manières de photographier l’artsuivre les sessions d’Art Assignment sur Internet. Et vous pouvez découvrir prochainement le livre de Bav{art]dages.

Je vous ai montré quelques croquis, encore au stade embryonnaires. Côté couleurs, je vous ai parlé du rose pour les filles et du bleu pour les garçons.

En octobre, on continue dans notre lancée culturelle. Les MOOC sur Louis XIV et sur Picasso commencent. Alors il faudra bien écouter, même ceux que je vois bavarder au fond, à droite…

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *