Picassomania, le mooc – séquence 1

Le mooc Picasso est ouvert depuis une semaine. Et je vais vous faire partager mon expérience pour vous encourager à le suivre car c’est une expérience vraiment enrichissante.

Il ne s’agit pas ici de faire un résumé de ce que dit le mooc car tout est déjà prévu et vous pouvez télécharger la synthèse du cours – le document en image est réalisé par Frédéric Duriez. Je vais vous livrer au travers de ces articles (il y en aura d’autres à suivre) une expérience, ce que je retiens, quelles sont mes réflexions, en toute subjectivité.

La quasi-totalité des vidéos du mooc est ouverte dès le début. Pour ma part, je préfère vivre l’expérience sur la durée et non comme une course. Ca me permet d’approfondir les thèmes, de réaliser les exercices qui me plaisent et de participer aux échanges des forums.

Mais commençons par une remise dans le contexte

La plateforme qui diffuse le mooc est nommée Solerni, elle appartient à Orange. Cela peut paraître étrange qu’une société de télécommunication se lance dans la réalisation de tels projets. En réalité, les sociétés de diffusion de la communication (par tous les canaux téléphone, Internet, mobile, 4G) se positionnent désormais en créateurs de contenu. Rien de nouveau sur ce principe, pour faire un parallèle rapide, les enseignes de supermarchés ont créé leur marque distributeur.

affiche picasso mania RMN grand palaisL’autre structure à l’origine de ce mooc, est le RMN – Grand Palais, qui présente l’exposition picasso.mania jusqu’au 29 février. Le mooc constitue donc un canal supplémentaire pour promouvoir l’exposition.

Malgré ces intentions partiellement mercantiles, il n’en demeure pas moins que le mooc est gratuit et particulièrement instructif. Il est conçu et géré de manière professionnelle par un ‘village’, comme se nomme l’équipe en se présentant. Le rendu est très fluide. Les exercices proposés sont particulièrement bien choisis, ils varient pour éviter toute lassitude. Le mooc renvoie à des ressources particulièrement pertinentes. Chacun est libre de s’investir au niveau qu’il le décide : regarder quelques vidéos choisies, ou bien aller cliquer sur tous les liens, engager des débats sur les forums – vous devinerez facilement de quel côté d’approfondissement je me situe.  Pour résumé, cette expérience du mooc Picasso est ludique et pédagogique. Vous l’avez compris, je suis complètement adepte.

L’insaisissable Picasso

Picasso est une personnalité connue mondialement bien au-delà du milieu artistique. Nul besoin d’avoir rédigé un mémoire en histoire de l’art pour avoir une idée (bonne ou fausse) sur cet artiste.

Je me suis bien gardée d’aborder Picasso jusqu’à présent sur pigmentropie. Et la raison est simple : il est inclassable, il a produit beaucoup, dans des styles toujours renouvelés. Bref, il impressionne et il m’apparaissait difficile d’en parler sans dire plein de choses et d’en oublier tout autant.

Ce qui m’a plu cette semaine

La première semaine est une introduction où l’on balaie, dans un premier temps, les principales périodes de Picasso (bleue, rose, cubisme etc). Le décor est posé.

On enchaîne avec une analyse du tableau ‘les demoiselles d’Avignon’. Je n’avais jamais réalisé que ce tableau avait été peint aussi tôt, en 1907. Effectivement, cette information nous indique que déjà à cette époque le « style Picasso » est présent. Et on peut deviner l’impact qu’il aura sur le 20ème siècle en bousculant à sa manière les codes établis.

jeu picasso rmnLe jeu ‘Picasso ou pas Picasso’ réalisé par le Grand Palais est mentionné et peut servir de base à introduire le panel de créativité de Picasso ou généré par lui. A partir d’images, vous devez déterminer si c’est Picasso qui en est l’auteur ou pas. C’est rigolo pour se détendre 5 minutes.

 

Pour terminer, une activité manuelle. Il est demandé de réaliser un croquis en réel ou informatiquement évoquant les masques africains, qui sont une des sources d’inspirations de Picasso. J’ai combiné ça avec mon travail récent sur les traits, sur livre de poche. J’ai essayé de respecter la consigne en réalisant des visages avec des formes simples.

 


Les liens pour en savoir plus :

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *