Il pleut des seaux d’eau

Petit tour en bord de plage : nous découvrons ici le tableau d’un enfant. Il joue à s’arroser avec l’eau d’un seau qu’il vide sur lui.

Je vous propose quelques images en cours de réalisation. Mais je ne suis pas très assidue pour documenter mon travail, alors il y a des étapes entières qui sont occultées.

Je commence par poser les grandes masses de couleurs. Puis j’affine par zone, je travaille les détails, les nuances. Il m’arrive de revoir des zones entières et de changer les couleurs. C’est par exemple le cas du corps de l’enfant qui était initialement dans les tons ocre, qui finalement se colore en rouge foncé.

Et voilà le résultat définitif (mais pas encore signé) :

tableau enfant bord de plage Elize

Je me suis bien amusée avec les bleus, les reflets dans l’eau, l’essai pour rendre les petites vagues arrivant sur le rivage. Le contraste entre l’eau sortant du seau et l’eau de la mer.

Ce tableau se rapproche en toute logique de celui de la jeune femme s’élançant dans la mer. On retrouve en commun :

  • Le lieu et la position du spectateur, sur la plage, proche de la mer.
  • Les couleurs. Il est néanmoins à noter que le tableau de l’enfant ne fait pas figurer le ‘feu’ de manière aussi forte que pour la femme. Avec l’enfant, le seau uniquement est réalisé en couleur cuivrée, qui rappelle celle de l’arrière-plan droit de la femme.
  • La mise en relief du personnage. Le traitement de leur corps représente une énergie traversant leur être.

Je précise que cette vue est trompeuse car en réalité la toile de la femme est environ 2/3 fois plus grands que celui de l’enfant.


Pour approfondir le sujet sur pigmentropie :

Et si vous voulez comprendre l’importance de partager le processus de réalisation (expliqué par Gwenn Seemel).

Ce tableau est en vente sur Etsy.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *