Défi #mairci – première semaine très positive

La semaine dernière, je me lançais le défi #mairci. Je voulais remercier ceux qui ont participé d’une façon ou d’une autre à PiGMENTROPiE. Ces découvertes et ces rencontres ont marqué une année du blog.

Ce MAIrci adressé aux différentes personnalités présentées est réalisé sous la forme d’un dessin d’une fleur tropicale. Je choisis une fleur que je trouve représentative par ses caractéristiques.

Et pour compléter les contraintes fixées, je dessine avec mes feutres Posca et Stabilo dans un temps limité (fixé à 20 min pour cette première semaine) sur un bloc de dessin de format A5. A partir de demain, le dessin sera réalisé en 15 min.

Pour l’instant, l’exercice s’avère conforme à ce que j’en attendais. Je dresse un premier bilan de cette semaine et je résume les personnes reMAIrciées pour ceux qui les ont ratés sur les réseaux sociaux. 

Bilan de la première semaine de défi #mairci

D’abord, il a été facile de dégager le temps nécessaire pour ce dessin. Le début d’après-midi était le créneau horaire le plus favorable pour cette activité. Puis, le soir, je rédigeais le court texte et envoyais l’image sur le net. L’heure de diffusion (fin de journée en Martinique, nuit en France métropolitaine) n’est pas optimale pour permettre l’interaction. Ca me paraît difficile de procéder autrement.

Associer les fleurs aux personnes m’a paru aussi assez évident. Mais j’avais l’avantage de partir avec un stock conséquent de possibilités. Je n’ai pas fait la liste des 31 fleurs à dessiner, je n’en connais peut-être pas ce nombre. Cela ne me pose pas de problème de dessiner plusieurs fois la même fleur. Je pourrai ainsi comparer les évolutions de la contrainte de temps. Par contre, j’ai fait la liste des personnes et là, aucun souci, j’ai le compte.

Le dessin en lui-même me confronte à certaines difficultés : 

  • J’ai tendance à vouloir colorier, et cela n’est pas approprié avec ces feutres, et ce papier.
  • Le fond représente également un élément peu aisé à maîtriser. En 20 minutes, j’ai le temps de travailler et de m’interroger sur l’arrière-plan. Cela ne sera plus le cas ensuite, je le suppose.
  • Et puis, j’ai essayé de retranscrire les feuilles, mais les verts à ma disposition (un vert ‘classique’ qu’on peut considérer comme foncé et un vert pastel) ne me suffisent pas. Au lieu du vert pastel, je préfèrerai avoir un vert clair avec plus de jaune. Je m’accommode néanmoins de cette contrainte.
  • La reproduction de fleurs me permet également de varier les couleurs et de sortir de ma zone de confort de ce côté-là.

Une participation des enfants

Enfin, une belle surprise vendredi. J’ai réalisé l’exercice avec ma fille de 6 ans. Nous sommes partis du même matériel, de la même image et de la même contrainte de temps. C’était très amusant de dessiner ensemble, elle a vite fini. Je lui ai alors dit d’utiliser tout le temps pour compléter son dessin. Elle a donc : colorié le dessin et travaillé le fond. Vraisemblablement nous avons la même manière de travailler.

oiseau du paradis enfant dessin feutre

Je lui ai expliqué que je faisais cet exercice tous les jours, en choisissant une fleur de Martinique différente.

Le lendemain, elle voulait aussi participer. Et la mini-artiste n°2, de 4 ans, était aussi intéressée. La veille, elle était venue à l’atelier dessin, mais elle avait choisi un thème libre. Toutes les deux savent que les opportunités pour utiliser MES feutres ne courent pas les rues.

Et voilà leurs oeuvres à toutes les deux. En toute partialité, je trouve ça superbe – sinon, je ne t’aurai pas montré.

Résumé des 7 premiers #Mairci

Artips

Alors que PiGMENTROPiE n’était qu’une maquette, Coline a regardé mon projet avec bienveillance et a accepté de répondre à mes questions curieuses. Artips est un projet qui cartonne, la newsletter envoie 4 anecdotes par semaine dans plusieurs langues à travers le monde. Un livre, des visites, une application smartphone… Le projet se décline sous différentes formes, les partenariats se multiplient. Et pourtant l’équipe reste accessible et humaine.

defi #mairci fleur ixoras rouge chrono feutre

#MAIrci de la part de PiGMENTROPiE : sous la forme d’ixoras : c’est une fleur qui pousse dans les Antilles, elle m’est venue à l’esprit quand j’ai cherché une fleur locale à effeuiller (pas de marguerite ici).

Jessy Mucret

En décembre, j’ai rencontré cette artiste martiniquaise. Elle réalisait une exposition à quelques kilomètres de chez moi. Sa fragilité et sa sensibilité m’ont marquée. Elle utilise quelques matériaux de type mosaïques, et joue avec la matière et le relief, chose que j’affectionne.

defi #mairci fleur bougainvilliers rose chrono feutre

#MAIrci de la part de PiGMENTROPiE : sous la forme de fleurs de bougainvillier : une fleur frêle qui colore avec force les buissons de Martinique, toute l’année.

Vincent Van Gogh

Cette année, j’ai lu une biographie de Vincent Van Gogh. Ce livre a changé m’a perception de cet artiste, considéré comme artiste maudit et incompris. Il y a mille façons de re-découvrir un artiste. La lecture permet d’accompagner sur la durée, le quotidien, de le suivre dans son périple au travers l’Europe.

defi #mairci fleur allamanda jaune chrono feutre

#MAIrci de la part de PiGMENTROPiE : sous la forme d’allamanda, une fleur jaune. Évidemment, ça ne vaut pas les tournesols, mais je voulais du jaune. Attention, cette plante est toxique.

Lor-K

Cette artiste réalise des œuvres sous forme de projet. Son matériau de départ, elle ne le choisit pas, elle le trouve dans la rue au gré de ses pérégrinations. Puis, elle convertit ces encombrants en une œuvre dénonçant un travers de notre société (sur-consommation, mal-bouffe, question de la migration).

defi #mairci fleur passiflore chrono feutre

#MAIrci de la part de PiGMENTROPiE : sous la forme d’une passiflore, la fleur du maracuja (fruit de la passion). J’ai choisi une fleur liée à un aliment, car le projet actuel de Lor-K se nomme ‘Eat me’. Découvrez-la ici

Elisabeth Vigée-Lebrun

Cette artiste s’impose avec un style novateur au 17ème siècle. L’exposition consacrée à ses œuvres au Grand Palais de Paris en 2015 nous rappelle que l’Histoire de l’Art compte des artistes femmes et qu’il est bon de le (re)découvrir. Et au-delà de cet évènement (actuellement au Canada), il est possible de voir certains de ses tableaux ailleurs, comme au musée Cognacq-Jay, à Paris. 

defi #mairci fleur rose de porcelaine chrono feutre

#MAIrci de la part de PiGMENTROPiE : une rose de porcelaine, une fleur dont la brillance rappelle la porcelaine (d’où son nom), et qui pourtant n’a pas la fragilité qu’on lui attribuerait puisque ces pétales sont relativement durs.

Bav{art]dage

Les œuvres d’art parlent et certains d’entre nous les entendent. Et c’est un plaisir quand elles révèlent leur personnalité. Outre ces bav{art]dages, Julien Baldachino développe de nombreux projets (radio, nouvelle etc).

defi #mairci fleur oiseau du paradis chrono feutre

#MAIrci de la part de PiGMENTROPiE : j’ai cherché une plante exotique qui parle, et j’ai trouvé l’oiseau du paradis.

Ronald Cyrille aka B.Bird

Un double nom pour deux actions artistiques, le street art dans l’illégalité, la peinture pour exposer et vendre. Un parcours exemplaire qui porte Ronald de la Dominique à New York en passant par la Martinique et la Guadeloupe. Ce jeune talent montre sa détermination et pourrait bien continuer à nous étonner.

defi #mairci fleur aloe vera chrono feutre

#MAIrci de la part de PiGMENTROPiE : une plante double qui blesse par son extérieur piquant, et qui soigne avec ses propriétés cicatrisantes.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *