Même pas peur des monstres : 7 activités pour les enfants

Les enfants apprennent à dompter leur peur. Et qu’est-ce qui fait plus effrayant qu’un monstre ?  Avec ses dents pointues ou son regard terrifiant, il est la bête noire des enfants.

Le temps d’un goûter d’anniversaire, les enfants ont adopté des monstres multicolores.

Nous avions préparé 7  variantes de ces personnages imaginaires, avec des matériaux basiques. Je te les dévoile tous. 

1 – La balle monstre

Pour m’assurer d’avoir un stock de balles suffisants, pour un coût modique, je les ai fabriquées. Pour cela, il faut :

  • de la farine
  • des sacs congélations (1 par balle) de petite contenance
  • des ballons de baudruche (2 par balle)

Avec une cuillère, tu mets de la farine dans le sac congélation. Pour la contenance, c’est au jugé. Comme pour les crêpes, le premier est un coup d’essai et pour les suivants, tu auras le bon dosage.

Il faut couper le ‘col’ des ballons. Tu enfiles le sac congélation dans le premier ballon. Par le trou, tu vois le sac congélation. Tu mets le second ballon de telle manière qu’il cache le sac.

En mode bicolore, le rond du premier ballon peut être un œil ou une bouche du monstre.

balle diy monstre jaune bleu

En vrai : le crayon (pourtant permanent) ne sèche pas. L’encre s’en va et tu en as plein les mains. Je n’ai fait qu’une seule balle monstre, mais plein de balles bicolores.

2 – Des monstres rouleaux

Cette activité demande un peu d’organisation : pendant quelques semaines, tu collectes des rouleaux de papier toilette. Le moment venu, tu les peins dans des couleurs vives.

Et ensuite, tu ajoutes une bouche avec des dents qui en dépassent.

Pour varier, les dents peuvent être pointues, rectangulaires ou arrondies (ça donne un côté ‘bébé’). Elles dépassent de la bouche soit par le haut soit par le bas. La bouche est dessinée en noir, au marqueur, elle est parfois ouverte, parfois fine.

Les yeux aussi permettent de varier les caractères des monstres : cyclope, arrondis, ovales, avec ou sans sourcils.

Chaque monstre est ainsi personnalisé.

monstres-pyramide2

Des rouleaux ont eu beaucoup de succès. Chaque enfant est reparti avec le sien à la fin de l’après-midi. Les rouges sont ceux qui ont eu le plus de succès.

Ils ont servi pour deux jeux différents :

  • Un ‘qui est-ce‘ collectif.

Cela nécessite de préparer des petites cartes où figurent les caractéristiques des monstres.

En vrai : Les enfants étaient trop petits (4 ans), c’était compliqué pour eux de comprendre la logique d’éliminer progressivement les monstres et de poser des questions qui soient discriminatoires. On a adapté et aidé.

monstres-qui-est-ce

  • Le chamboule-tout 

Avec les super balles faites maison et les monstres rouleaux, nous avions le nécessaire pour un chamboule tout.

C’est un classique, mais il a beaucoup de succès.

monstres chamboule-tout

En vrai : on a fait des pyramides de 6 monstres uniquement (3 pour la base, puis 2, et un au sommet). De cette façon, nous avions plusieurs stands, et donc moins d’attente. Et puis, c’était plus facile à remonter.

3 – Les monstres gobelets

J’avais préparé les gobelets avec des monstres tous différents, avec des crayons Posca. Chacun a retenu quel monstre il avait. Très pratique avec les petits qui ne savent pas encore lire leur prénom.

Attention à ne pas écrire sur la zone où on boit, sinon les enfants mangent l’encre, ce qui n’est pas conseillé.

En lavant les verres, les monstres sont restés. Cela s’efface petit à petit, mais ça reste très pratique, surtout pour les pique-niques.

4 – Le monstre qui a perdu ses yeux

Sur un calendrier cartonné, nous avons peint un monstre, sans lui faire ses yeux. Nous lui avons ensuite dessiné des lunettes.

Sur des étiquettes autocollantes, j’ai dessiné les paires d’yeux. Les enfants, les yeux bandés ont collé les yeux, guidés par les autres. Ce jeu s’est transformé en un joyeux bazar, avec beaucoup de cris (pour encourager, guider et rigoler).

5 – Un monstre pour décorer

Pour se mettre dans l’ambiance, ce monstre a été peint sur un calendrier.

monstre decor

6 – Des monstres en pâte à sel

J’avais, au préalable, préparé de la pâte à sel, colorée en vert avec des colorants alimentaires. Chaque enfant avait une boule : à aplatir pour réaliser un monstre. Ils avaient à disposition différents accessoires pour matérialiser les cheveux, la bouche, les yeux, les oreilles etc.

7 – Dessiner des monstres à la craie

A la fin de l’après-midi, tout le monde avait bien intégré le thème des petits monstres. Et donc, en sortant les craies de trottoirs, chacun a réalisé le sien.

Si tu as d’autres idées, mon(s)tre-les moi.

Pour d’autres activités avec les enfants, c’est ici.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *