Les règles ? Je m’en tamponne !

J’ai commencé cette année une série nommée ‘dans mon sac à main‘. J’y énumère le contenu de mon sac, des clés évidemment, des tampons aussi. A mes yeux, c’est un objet aussi banal que des clés ou des mouchoirs en papier. J’en transporte dans mon sac à main, en quasi-permanence, tu en trouveras sûrement dans les tiroirs de mon bureau professionnel, et à différents endroits de la maison.  

Faut-il parler de tampons et règles ?

Règle, serviette, tampon : ces mots ont plusieurs sens. Leur polysémie est-elle voulue ? Ainsi, personne n’est heurté si au détour d’une conversation, on entends l’un de ces termes. Et ‘menstruation’ est le terme adéquat, synonyme de règles, mais il paraît scientifique et distant.

Faut-il parler des règles, des tampons, des serviettes ou des coupes menstruelles ? Est-il bon de parler de contraception ou d’avortement ? Ces sujets n’ont-ils que peu d’intérêt ? Tu penses, certainement à tord que ces propos ne concerne que la gente féminine en âge de procréer. Mais c’est faux : ces points sont partagés dans le couple.

Pour autant, quelle image a-t-on des tampons, pour prendre un exemple en particulier ? Dans les pubs, on nous montre des femmes en pleine activité sportive ou portant des jupes fluides. La polémique, fin 2015, autour de la ‘taxe tampon’ a permis de voir d’autres images et de parler de ces produits de première nécessité, plus proche de la réalité et du quotidien (article du Monde sur le sujet).

Pour ce tableau, j’ai utilisé des tampons, des vrais. Il ne s’agit pas d’un plaidoyer pour le droit des femmes, ni d’une provocation. Je partage simplement un quotidien basique. Et le tableau ne montre pas, au premier coup d’oeil, son contenu, il ne choque pas et paraît très commun. Et si finalement c’était l’essentiel du message ?

Place à l’action et aux images

Je te montre un peu plus en détail la réalisation de ce tableau de dimension 60 x 20 cm.

Au départ je positionne les objets sur la toile, pour affiner la composition.

tampons posés sur le tableau - préparation acrylique elize

Une fois que je suis arrivée à quelque chose qui me convient, je fixe les tampons à la toile à l’aide d’un médium structurant.

tampons recouverts pour coller - préparation acrylique elize

Je me sers d’ailleurs de ce même medium pour créer du relief de l’autre côté du tableau.

Le médium se présente sous le forme d’une pâte blanche. Suivant les marques, il est plus ou moins visqueux. La comparaison la plus simple pour en comprendre la consistance, est celle du Nutella. La particularité que je recherche est de sécher sans se rétracter, sans perdre de volume.

J’en dépose des pâtés :

empatement medium préparation tableau

Et je les travaille pour créer du relief géométrique.

tableau blanc relief tampons et règles

Il faut compter au moins une journée de séchage, avant de passer à la peinture.

tableau tampon avant peinture

Une variation de bleus se prépare. La première couche me permet de poser les masses de couleurs.

couleurs bleus tampon tableau elize

Puis, je viens travailler les détails, les nuances. J’ajoute un mouvement et les tampons semblent sortir de l’ombre.

tableau bleu vague courant tampons


Tu veux approfondir le sujet ?

Le tableau de dimension 20 x 60 cm est en vente ici.  

J’utilise principalement des peintures Liquitex

Share Button

One Comment

  1. Au départ j’ai pensé à des gélules. Je trouve l’emploi des tampons dans ce travail assez astucieuse.
    Ton tableau me fait penser au processus de la vie avec l’arrivée des spermatozoïdes juste avant la fécondation de l’ovule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *