L’art conceptuel atteint parfois un tel niveau d’intellectualisme qu’il en devient inabordable pour le commun des mortels, qui le trouve alors stupide. L’art conceptuel consiste à mettre la pensée au cœur de l’œuvre, plutôt que la maîtrise d’une technique. Penser, pour l’artiste Eskrokar, ça passe par le questionnement et par l’humour.