neg marron être marron

Etre marron, une expression issue de l’esclavage

L’expression ‘être marron’ signifie ‘être lésé’.

En réalité, ce terme n’a rien à voir avec la couleur marron mais vient de l’espagnol cimarrón et signifie ‘s’échapper, fuir’.

Il faut remonter à la période esclavagiste, dans les diverses colonies. A cette époque, le marronnage désigne le fait pour un esclave de (re)prendre sa liberté.

S’il parvient à s’échapper, il devra vivre en dehors de la société. En effet, s’il est retrouvé, il risque la mutilation, ou la mort en cas de récidive. Le code noir est sans pitié.  Continuer la lecture

héliotropisme fleur tournesol jaune soleil

Héliotropisme : les fleurs du soleil en 6 dessins

L’héliotropisme est la faculté de certaines plantes à suivre la course du soleil, ou au moins, à maximiser leur ensoleillement. Et parmi les plus connues, on compte le tournesol. C’est d’ailleurs même la seule que j’étais capable de citer spontannément. Il y a également les fleurs de topinambours et de soucis (merci Internet).

Ces fleurs incarnent le soleil, pour cette particularité physique et pour leur couleur jaune.

Continuer la lecture

banniere_premiere_expo_jeux_plage_seau

Tout toute première expo en 3 points clés

En juillet, j’ai exposé mes peintures à l’hôtel Bakoua. Un objectif fixé pour 2016 s’accomplissait. Vraiment, je suis complètement satisfaite de cette toute première expo, elle a été très enrichissante.

J’ai encore beaucoup à apprendre en la matière. Néanmoins, je te livre mes acquis, mes impressions et des photos sur cette expérience.

En outre, j’aborde les thèmes de la scénographie, du vernissage et du livre d’or.

Durant la période de lancement de l’exposition, j’ai reçu des encouragements en direct par les personnes que je rencontrais, qu’elles me connaissent ou pas, ainsi que sur les réseaux sociaux. C’était top, merci beaucoup. Grâce à toutes tes ondes positives, ce défi n’a pas été compliqué, et j’y ai pris beaucoup de plaisir.

Continuer la lecture

femme invisible invisibilité des femmes

L’invisibilité des femmes : j’agis…

Il est temps de réaliser un nouveau bilan ‘parité’ de PiGMENTROPiE. Je suis moi-même curieuse de voir s’il y a une évolution depuis le premier constat réalisé en novembre. En effet, j’avais compté que 71% des personnes citées sur le blog étaient des hommes. Pour quelqu’un qui souhaite une traitement égalitaire des genres, c’était un résultat médiocre.

Je propose de revisiter les mêmes critères de représentation des hommes et des femmes au fil de mes articles. Ainsi, nous pourrons voir si j’ai amélioré mon traitement des personnes.

Mais avant de commencer, je t’expliquerai pourquoi il importe de lutter contre l’invisibilité des femmesContinuer la lecture

fleur bleue baniere

La fleur bleue est-elle romantique ?

Tu arrives comme une fleur, et tu ne sais pas de quoi il s’agit dans cet article ? Laisse-toi porter, je vais te montrer mon côté ‘fleur bleue‘. Le romantisme n’est pas mon domaine de prédilection, alors j’ai pris cette expression au pied de la lettre.

A la suite des dessins de fleurs tropicales, je me suis lancée dans la peinture de ces mêmes fleurs, en reprenant ma gamme chromatique ‘de confort’ : le bleu (beaucoup) et le jaune (un peu, parfois plus). Dans la foulée, des motifs abstraits se sont imposés.

Ne me jette pas de fleurs, elles ont leur revers : elles nous rappellent que le temps passe et fane les beautés. A cet égard, relis le sonnet de Ronsard ‘Mignonne allons voir si la rose…’Continuer la lecture

couverture livre l'oeuvre emile zola

J’ai lu ‘L’œuvre’ d’Emile Zola

Pour entrer dans l’atmosphère du fin du 19ème siècle dans l’art, rien de tel que le roman ‘L’œuvre‘ d’Emile Zola.

Le livre suit une bande d’amis dont le noyau principal est constitué d’un peintre et d’un écrivain. Ils fréquentent d’autres artistes de tout type (architecture, sculpture, etc) et du journalisme.

Pendant cette période, l’art est en train de changer brutalement, les dogmes officiels sont remis en cause. On se retrouve plongé au cœur du Salon des Refusés, puis au Salon officiel quelques années plus tard. Il faut lire le livre pour vivre cette ambiance plus que pour l’intrigue en elle-même.

Si jamais tu es un peu déprimé, ne lis que la première moitié du livre, celle où toute la joyeuse bande croit en son succès. La dernière partie est lugubre et pessimiste, car la confrontation avec la réalité et la société entière est brutale.

Plusieurs thèmes sont abordés, j’ai choisi d’en développer quelques uns qui me parlent. Il ne s’agit donc pas ici d’un résumé, mais d’un point de départ à une réflexion générale. Continuer la lecture

souvenirs de Martinique plage

Souvenirs de Martinique

Une page se tourne, je dis au-revoir à la Martinique.

C’était chouette et inspirant :

  • Les couleurs, la lumière sont formidables pour peindre et émerveiller les yeux.
  • La nature, l’architecture, les habitants  sont remarquables.

Je n’oublie que le superflu, alors il me restera beaucoup.

En quelques images, voici quelques souvenirs de Martinique. J’ai choisi de reproduire à la peinture des photos prises pendant ces 8 années sur cette île. Ce n’est pas représentatif. C’est l’image que j’ai envie d’en retenir à ce moment-là.  Continuer la lecture

mes 5 chaînes youtube préférées art et autres

Mes 5 chaînes Youtube préférées : de l’Art mais pas seulement

J’avouais, il y a peu de temps, que je n’ai pas la télé. Mais il existe bien d’autres manières de voir des émissions sympa. Parmi ces alternatives, Youtube est un incontournable.

Pour choisir des vidéos, je me base le plus souvent sur les conseils des autres (via les réseaux).

De proche en proche, j’étoffe la liste des chaînes que j’apprécie.

Je propose donc ici la liste de mes 5 chaînes Youtube préférées.  Continuer la lecture

joyeux_magazine

Rencontre avec Adèle du Joyeux Magazine

J’ai découvert Joyeux Magazine aux hasards de mes recherches sur l’art. J’y suis restée pour approfondir les aspects slow life. Je sentais que le regard porté par ce magazine me réconciliait avec le monde. Il se dégage une ambiance positive ; on se sent bien, serein.

Alors, j’ai voulu connaître la personne cachée derrière, celle qui insuffle cet esprit paisible sur la Toile. Ainsi, j’ai rencontré Adèle et elle m’a parlé de son blog, et d’elle.

Rendons-nous dans la vallée de la Chevreuse. Nous nous retrouvons dans un cadre bucolique, à moins d’une heure de la capitale. Même ambiance que dans le Joyeux Magazine : au calme, mais résolument proche de là où ça bouge. Cette juste distance évite de se laisser immerger par la folie de la grande ville tout en étant proche pour observer de près ce qui s’y passe.  Continuer la lecture

exposition avec des enfants

6 activités pour découvrir une exposition avec des enfants

Le regard sur l’art s’éduque, mais il n’est pas utile d’attendre d’être majeur pour avoir son avis. Les petits sont en contact avec des dessins, des peintures au travers de la décoration de leur chambre, ou bien les livres qu’ils feuillètent. Ils ont déjà leurs préférences et leur opinion. Laissons-les s’exprimer.

Découvrir avec eux l’art apporte un angle nouveau, souvent inattendu pour nous, les adultes.

Mais regarder une succession de tableaux apparaît fastidieux quand on a 5 ans et qu’on voudrait plutôt courir, sauter, s’amuser avec ses Playmobiles.

Il existe des activités faciles à réaliser. Ces exercies pour découvrir une exposition avec des enfants sont proposés par le Moma de New York.

J’ai conçu un modeste recueil d’activités adapté à mon exposition. Car les enfants y sont les bienvenus. Je le résume ici, en m’adressant directement à eux.

Ces idées se transposent à toute sortie dans un musée. Ils sont à adapter suivant l’âge des enfants, je dirai que la tranche d’âge ciblée varie entre 4 et 10 ans.   Continuer la lecture