Peindre nuit à votre santé et à celle de la planète

Les métaux dangereux pour la santé, on les évite généralement. Et quand les industriels veulent nous les mettre dans nos produits de la vie courante, ils le font sur des articles dont nous ignorons la composition exacte.

L’industrie de la peinture artistique ne cache rien. Le critère de qualité de la peinture extra-fine est la richesse de ses pigments (les plus ‘purs’) et leur finesse (par broyage). Sur la copie d’écran ci-dessous, vous voyez la dénomination des couleurs de peinture acrylique de type extra-fine : blanc de titane, blanc de zinc, jaune nickel,  jaune ou rouge cadmium, rouge pyrrole, bleu cobalt, rouge naphtol, bleu phtalo, etc.

couleurs peintures pigment

Ces termes peu usuels dans la vie courante se retrouvent dans les différentes peintures : à l’huile, aquarelle ou acrylique. Ils nous renseignent sur les pigments présents.

Un peu de chimie

Voyons d’un peu plus près ce qui se cache derrière ces noms pas toujours poétiques, qui réfèrent plutôt à la physique-chimie.

Le manganèse par exemple est un oligo-élément, il est nécessaire à faible dose. Il devient en revanche nocif à forte dose pour l’homme. Il est présent dans notre environnement direct (eau, air, sol).

Le nickel est un métal très courant. Pour ne citer qu’un exemple de son utilisation, il est présent dans les pièces d’Euro. Il est allergène et potentiellement cancérigène. Son utilisation est généralisée en raison de son faible coût.

danger cadmiumIl serait fastidieux de dresser la liste des produits chimiques composant les peintures : cobalt, aluminium, titane etc. Mais si vous ne devez retenir qu’un seul, intéressez-vous au CADMIUM, qui serait plus toxique que le plomb. Un petit tour sur le net vous convaincra de sa forte toxicité pour la santé et de son bilan catastrophique pour l’écologie (voir la sélection de liens à la fin de l’article).

Il existe même des lobbies présents à Bruxelles, pour défendre les intérêts du cadmium, assurer son exploitation sur le long terme, éviter toutes les limitations contraignantes dans les lois européennes qui auraient fortement des conséquences financières importantes pour la filière. Pendant que l’énergie est mobilisée ici, elle ne l’est pas pour trouver des alternatives efficaces à cet élément.

Sur certains tubes, on peut lire l’inscription ‘imit.’ ou ‘hue’. Dans ce cas, les pigments sont des alternatives ne contenant pas les éléments chimiques mentionnés, avec un résultat proche.

Alors prudence

La peinture est un produit qu’il vaut donc mieux éviter de manger, respirer, jeter dans l’environnement. Et quand on peint, nous ne sommes pas en contact direct avec ces produits, le pinceau sert d’intermédiaire avec la peinture qui pourrait être toxique.

Mais au moment de laver le matériel de peinture à la fin d’une séance, appliquer ces quelques conseils assez simples :

  • Ne pas frotter les pinceaux remplis de peinture directement avec ses doigts
  • Pour éviter de rejeter trop de peinture dans l’eau courante, si j’ai des excédents de peintures que je n’ai pas utilisées, je l’étale sur des surfaces spéciales rebus (des vieux calendriers cartonnés).

Lors d’activités avec les enfants, si vous voulez peindre avec les doigts, utiliser des peintures prévues pour cet effet. Certes, les couleurs sont moins vives et moins résistantes sur la durée. Mais les enfants ne seront pas en danger.

Et si vous bricolez des petits jouets pour les jeunes enfants, attention à ce qu’ils ne les portent pas à la bouche.


Share Button

6 Comments

  1. ouille, je m’étais déjà posée la question à propos de la toxicité des peintures…mais pour retrouver la texture de l’acrylique, il n’y a pas trop d’alternative… C’est drôle que tu écrives ce billet maintenant, j’avais comme idée d’écrire un billet sur la peinture « écolo »!

    • Bonjour Marina.
      En l’occurrence, là, il s’agit surtout des pigments, on les retrouve dans les différentes techniques : aquarelles, peinture à l’huile ou à l’acrylique. Je pense que l’huile est presque « pire » avec les solvants à utiliser à coté (mais c’est peut-être un préjugé).
      Pour la peinture écolo, je te renvoie vers une activité à faire avec les enfants (pas trop de saison en Belgique actuellement) : http://www.pigmentropie.fr/2015/05/balade-pigmentee/ . Attention cependant il peut aussi y avoir des plantes naturelles mais toxiques, l’un n’empêche pas l’autre.
      Reviens ici pour donner ton lien vers ton billet en rapport, je suis sure qu’il complètera ce que j’ai déjà dit, de manière incomplète.

  2. Pingback: Laleph : Actualite alternative

  3. Pingback: Le no cadmium, ça commence – La Fée des Zarts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *