Rencontre avec Adèle du Joyeux Magazine

J’ai découvert Joyeux Magazine au hasard de mes recherches sur l’art. J’y suis restée pour approfondir les aspects slow life. Je sentais que le regard porté par ce magazine me réconciliait avec le monde. Il se dégage une ambiance positive ; on se sent bien, serein.

Alors, j’ai voulu connaître la personne cachée derrière, celle qui insuffle cet esprit paisible sur la Toile. Ainsi, j’ai rencontré Adèle et elle m’a parlé de son blog, et d’elle.

Rendons-nous dans la vallée de la Chevreuse. Nous nous retrouvons dans un cadre bucolique, à moins d’une heure de la capitale. Même ambiance que dans le Joyeux Magazine : au calme, mais résolument proche de là où ça bouge. Cette juste distance évite de se laisser immerger par la folie de la grande ville tout en étant proche pour observer de près ce qui s’y passe. 

Adèle et son blog

Adèle est une jeune femme qui ‘aime lire et écrire‘. D’ailleurs, elle en a fait son métier puisqu’elle est rédactrice web généraliste.

Curieuse par nature, elle aime partager ce qui la passionne. Elle fouille les sujets et trouve des informations insolites. Son cercle d’amis fut son premier public : elle s’enthousiasmait sur certains sujets et leur donnait ce qu’elle trouvait.

Mais ces pépites d’information n’emballaient pas tout le monde au même niveau qu’elle. Pourtant, elle savait que d’autres pouvaient rechercher de tels éclaircissements.

Ainsi est né son blog.

grace_robertson-e1466412381331

Dès le départ, elle savait les thèmes qu’elle souhaitait aborder autour de l’éco-responsabilité, le slow-life. Le blog évolue, au rythme de ses changements. Il est en cohérence avec l’idée qu’elle en avait et surtout avec elle-même.

Elle aborde des sujets variés, et suis sa ligne éditoriale sans se mettre de limite au départ. Personne n’y est oublié : jeunes et moins jeunes (clique sur les liens), et les femmes sont bien représentées, souvent mise en avant pour leurs actions héroïques (lire à ce sujet les portraits de Hedy Lamarr ou Lee Miller)

A terme, elle envisage de s’associer à un deuxième contributeur. Le Joyeux magazine pourrait alors couvrir plus de sujets, élargir les thèmes, réaliser plus d’interviews. Mais rien de précis n’est encore défini à ce sujet.

Partager sa sensibilité à l’art

Toute la rubrique Art nous parle de projets inédits et variés.

Adèle donne régulièrement son ressenti sur un artiste croisé. Son regard est subjectif, sa lecture des œuvres est personnelle.

Cette critique sincère, hors des conventions usuelles, est appréciable.

L’art est accessible aux néophytes, les artistes proposent leur vision mais chacun peut y prendre ce qui lui parle, apporter sa propre interprétation.

oeuf sculpté

Ma sélection pour découvrir le Joyeux Magazine

Tu ne sais pas par où démarrer pour découvrir ce blog ? Je t’ai sélectionné trois points d’entrée :

pink-beach


Retrouver le Joyeux Magazine :

Share Button

3 Comments

    • Curieux comme remarque sur les femmes. Mais disons que pour un blog qui plaide une vision optimiste de l’art et de la vie, alors je suis heureuse si les femmes donnent l’impression d’être les premières concernées.
      En réalité, le Joyeux Magazine s’adresse à tous, sans discrimination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *