Une artothèque, c’est quoi ?

artotheque définition

Qu’est qu’une artothèque ?

A la bibliothèque, tu peux emprunter des livres. Si tu peux également trouver des CD ou des DVD, on dira médiathèque.

Il existe également les ludothèques qui prêtent des jeux.

Donc, comme tu l’as compris, à l’artothèque, tu peux trouver des œuvres d’art. A celle de Persan, tu trouveras 3 de mes oeuvres.

Attention, il y a des pièges : l’hypothèque n’est pas un lieu où tu pourras choisir un cheval pour quelque temps : il aurait fallu deux ‘P’ pour avoir une chance que ça marche. Je te laisse te (re)plonger dans tes cours de grecs.

En revanche à la spermathèque, tu trouveras bien ce que tu penses que tu peux y trouver. Enfin, cela s’adresse à toi plutôt si tu es un insecte. Sinon, si tu veux plus de détails, clique ici pour voir ce que t’explique Wikipedia sur le sujet.

Mais je m’égare, revenons à notre artothèque. 

affiche artothèque de Persan l'art s'emporte à la maison

Comment ça marche ?

Plusieurs villes proposent donc dans leur panel de services, une collection d’art dont chacun peut emprunter une ou deux œuvres pour une durée de quelques semaines (2-3 mois au maximum) en général.

L’artothèque dispose généralement d’un catalogue d’œuvres contemporaines très hétéroclites, autant dans leurs techniques (aquarelle, estampe, peinture, photographie etc.), leurs styles et leurs thèmes.

Le coût d’inscription reste modique (inférieur à 50 Euros l’année, variable selon les villes). Il peut exister un coût de location de l’œuvre ou pas.

L’idée est de faire entrer l’art dans toutes les familles. Le service s’adresse également aux écoles, associations ou entreprises ou qui en font la demande.

Les œuvres appartiennent à la ville ou bien sont prêtées par les artistes à la ville pour une durée de plusieurs années.

Quel est l’intérêt ?

Ce système est une vraie chance de démocratiser l’art. Tu es ainsi directement en contact, au quotidien avec une œuvre d’art.

Pour les artistes, c’est le moyen de se faire connaître d’un public qui ne va pas forcément dans les galeries. Le lien est plus intime puisqu’il ne s’agit pas de passer quelques secondes devant un tableau accroché à un mur, mais bien de faire perdurer la relation dans le temps.

Les artothèques organisent généralement des actions autour de l’art, elles organisent des expositions, animent des ateliers pour les enfants, par exemple.

Bref, si tu as une artothèque près de chez toi, profites-en, c’est une chance.

Si la pastèque permettait d’emprunter des pass, je trouverai cela pratique d’emprunter un pass Navigo quand je vais à Paris.


Pour ceux qui veulent voir un échantillon de ce que propose les artothèques :

Elize

Je peins avec mes états-d'âme et mes pinceaux.
Mes œuvres dévoilent mes engagements et mes utopies : celui d'un monde où la beauté n'est pas normée ni immobile.

Pour prolonger la lecture

2 commentaire

  1. […] Une artothèque est comme une bibliothèque : au lieu des livres, on emprunte des œuvres d'art. Une formidable démocratisation de l'art !  […]

  2. […] trouve pas des livres, mais des œuvres d’art. Pour avoir un droit d’entrée dans une artothèque, il suffit généralement de régler les frais de caution ainsi qu’une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça bouge sur Instagram