Une pose – 3 interprétations artistiques

une pose trois oeuvres artistiques pigmentropie

Mais à partir d’une image source (des photos dans mon cas), je réalise des interprétations artistiques variées.

Cette fois-ci, je montre comment je sélectionne mes photos, et comment à partir de l’une d’entre elles, j’ai créé deux œuvres très différentes, soit par les couleurs, soit par la technique.

1 – la photographie

Tout commence, dans mon cas, par la prise de la photographie.

Je ne réalise pas ce travail artistique, je recherche des pépites qui font une grande partie du travail pour moi. En pratique, je cherche des poses où l’ensemble du corps est visible, du bout des doigts, jusqu’au pied.

Pour ce qui est de l’arrière-plan ou bien des autres éléments de décor, je les occulte le plus souvent lorsque j’apporte mon interprétation.

Mais je veux aussi me retrouver dans l’univers proposé par le⸱la photographe et son modèle.

dessous d'Audrey photo boudoir pigmentropie
La publication Instagram qui m’inspira

Dans l’exemple ici, je suis partie d’une photo publiée sur Instagram, à partir de @lesdessousdaudrey : c’est une boutique de Bordeaux avec laquelle je programme une exposition pour la rentrée. Je voulais donc trouver l’inspiration à partir de son univers.

J’ai progressivement élargi mes recherches sur Instagram et j’ai découvert des comptes de photographes tout à fait en phase avec mes attentes.

Mots clés : #boudoir, #photoboudoir, #boudoirgrossesse, #seanceboudoir

Comptes Instagram à suivre : @jolijeudejambes_boudoir; @momentintime_carolej; @boudoiretbainmoussant

2 – l’esquisse

A partir de la photo sélectionnée, j’ai choisi un format 24 x 32 cm pour cette esquisse. L’encre est bleue, le trait est violet et bleu. On reste dans ma palette classique.

Ce premier travail m’a permis de mieux cerner la pose, les proportions. J’ai pris quelques libertés sur la longueur des jambes, le positionnement des coussins.

esquisse Elize pigmentropie boudoir femme intime
Encre et crayon sur papier – Esquisse au format 24 x 32 cm

Lorsque j’ai réalisé l’esquisse, je ne savais pas que j’allais peindre une toile de plus grand format.

3 – la peinture

Puis, je suis passée à un grand format, sur toile, à la peinture acrylique.

J’ai du reprendre plusieurs les proportions car j’avais commis des erreurs au départ. Mais ça se rattrape.

peinture acrylique boudoir couleur pigmentropie
Acrylique sur toile (pas encore tendue sur cette photo) – 80 x 160 cm

J’ai mis des couleurs, en restant dans les pastels, sans saturation.

J’ai introduit également des chutes de papier fleuri, ainsi que quelques fragments de métal façon « feuille d’or ».

Pour donner une idée de la taille, rien de mieux qu’un petit selfie.

Elize boudoir selfie

Et voici mes deux interprétations artistiques basées sur une même photo.

Elize

Je peins avec mes états-d'âme et mes pinceaux.
Mes œuvres dévoilent mes engagements et mes utopies : celui d'un monde où la beauté n'est pas normée ni immobile.

Pour prolonger la lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça bouge sur Instagram