Pyrograver avec les enfants : 9 conseils pratiques

pyrograver avec les enfants

Pyrograver avec les enfants, c’est possible, mais cela nécessite un peu d’organisation pour réussir cette activité dans la bonne humeur et en tout sécurité.

Je propose ici quelques conseils simples à mettre en place, mais indispensables – à mon sens.

Retrouve un article sur le même principe pour peindre avec les enfants.

A garder en tête avant d’envisager cette activité

Avec quels enfants ?

Je déconseille la pyrogravure avec des enfants de moins de 7 ans.

Je fais cette activité avec mes filles, nous avons l’habitude de réaliser des « bricolages », elles sont calmes et savent qu’elles doivent écouter les consignes sous peine d’écourter la séance. Gardez en tête que l’activité demande de la concentration et de la précision : si l’enfant a envie de se dépenser, il vaut mieux reporter.

Je ne dis pas que c’est impossible, tout dépend le nombre de bras raccrochés à votre corps. Moi, je n’en ai que 2 (à mon grand regret) et donc j’ai parfois du mal à intervenir de toute part.

Un bon moment avant tout

Comme pour toute activité avec des enfants, la volonté de passer un bon moment doit primer sur la beauté du résultat.

Si jamais l’idée de réaliser une oeuvre d’art en pyrogravure, mieux vaux prendre directement les choses en main (et il n’y a aucune honte à vouloir tenter et expérimenter par soi-même). En effet, on trouve de chouettes images sur le net, mais mieux vaut rester réaliste.

Ce qui fait la beauté des créations avec les enfants sont justement leurs maladresse, ces petites imperfections nous attestent que ces réalisations n’ont pas été faciles à créer.

Maintenant que ces points sont dits, voyons comment procéder en pratique.

9 conseils pratiques pour pyrograver avec les enfants

1 – Inspirer

Comme je l’ai dit, la pyrogravure exige de la concentration et du calme. Enfants et adultes en auront besoin.

Et donc, pour partir dans de bonnes conditions, je propose souvent une série de trois respirations profondes. Nous nous inspirons et nous soufflons ensemble. Ainsi, adulte comme enfant sommes dans de bonnes conditions.

Ce moment dure quelques petites minutes, mais il marque aussi le début de l’activité.

2 – Prévoir une rallonge avec interrupteur

Le fil de notre pyrograveur est court. C’est donc compliqué d’avoir du mou une fois qu’on est installé à table. Donc, je n’oublie pas de prendre une rallonge.

Plus précisément, je prends une multiprise qui contient un interrupteur. En effet, mon pyrograveur n’a pas d’interrupteur : il faut le débrancher pour qu’il s’arrête. Avec l’interrupteur sur la prise, c’est plus simple de l’arrêter. Tellement simple qu’on peut le demander à l’enfant.

J’en profite toujours pour faire un peu de prévention sur les produits électriques : comment on branche et on débranche.

3 – Dessin et pyrogravure -> 2 séances

Je prévois deux séances distinctes : une pour réaliser les dessins, l’autre pour la pyrogravure.

J’explique clairement que nous procéderons en deux temps, parfois espacé d’une semaine, parfois seulement d’une journée.

Le dessin est une activité qui peut être menée par l’enfant en tout autonomie. Par contre, il ne faut pas oublier de le prévenir (surtout s’il n’a pas fait de pyrogravure jusque là) d’éviter les dessins trop détaillés.

Même si le dessin est décalqué, je préfère séparer en deux séances. Sinon, l’une ou l’autre est souvent bâcler.

Il est possible de ne pas dessiner et d’improviser directement sur l’objet. Dans ce cas, il vaut mieux réaliser des frises géométriques.

pyrogravure enfants activités

4 – Protéger le plan de travail

Comme pour la peinture, il est important de protéger l’espace de travail. Les cartons et les calendriers publicitaires grand format sont des candidats parfaits.

Il faut éviter les nappes plastiques : elles ne résisteront pas à un coup de chaud du pyrograveur et feront des trous.

5 – Attacher les cheveux

Le pyrograveur étant chaud, il vaut mieux attacher les cheveux pour éviter une coupe imprévue.

6 – Penser à récupérer

Je récupère les planches de bois sous les fromages. Le Lou Perac (pour ne pas le citer) permet d’avoir une planchette rectangulaire, les camemberts permettent d’avoir des disques.

Ensuite, plutôt que d’acheter de nouveaux ustensiles, décorez déjà ceux que vous avez dans votre cuisine. C’est une première étape avant de produire quelque chose qui pourra être offert (et là, vous pourrez en acheter de nouveaux).

7 – S’inspirer de frises géométriques

Les enfants ont l’habitude d’exercices géométriques qui consistent à reproduire des frises.

La pyrogravure s’inscrit dans cet apprentissage.

Et les frises vues en classe peuvent devenir un modèle à reproduire en pyrogravure

8 – La pointe du pyrograveur comme forme de base

La forme du pyrograveur peut servir de poinçon et cette forme en chevron peut être répétée comme base.

Il faut penser à tourner la pointe pour faire des zigzags.

9 – Pyrogravure et couleur

Il ne faut pas hésiter à coupler la pyrogravure avec d’autres activités : de la peinture ou le collage d’autres motifs.

Surtout pour les éléments plus grands, il pourra être décourageant pour les enfants de réaliser le tout en pyrogravure. Le fait de compléter par une activité plus « facile » (ou du moins qui demande moins de concentration) permettra de mener à terme la réaliser de la boite ou de l’objet choisi.

pyrograver avec les enfants

Et toi, oses-tu pyrograver avec des enfants ? As-tu d’autres conseils ?


Cet article est sponsorisé. J’ai été payé pour le rédiger et en particulier pour certains liens qu’il contient. En revanche, le contenu est de ma propre initiative et n’a pas été remanié.

Elize

Je peins avec mes états-d'âme et mes pinceaux.
Mes œuvres dévoilent mes engagements et mes utopies : celui d'un monde où la beauté n'est pas normée ni immobile.

Pour prolonger la lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça bouge sur Instagram