Marina Abramovic? Présente !

L’art peut être immatériel. Cet art de l’instant est appelé ‘performance’. Il propose une nouvelle approche de l’art. Il ne s’agit pas de théâtre où des acteurs interprètent des textes qu’un auteur a écrits et qu’un metteur en scène a scénarisé. Le déroulé et/ou l’issue ne sont pas toujours connus à l’avance.

Les thèmes abordés et les réalisations sont très variés. Je livre ici une présentation d’une performance réalisée par l’artiste Marina Abramovic.

Mais avant, je vous initie à la notion de pleine conscience.

Vide ou pleine, la conscience ?

Vous êtes dans votre voiture et vous vous demandez subitement si vous avez fermé votre porte à clé. Vous n’arrivez pas à vous revoir tourner la clé dans la serrure. Vous avez fait des gestes machinalement, sans en prendre conscience. Je ne sais pas si le mot existe, mais le moment où vous avez quittez votre domicile est un moment de vide conscience (ou d’anti-pleine conscience).

A contrario, la pleine conscience, c’est donc un moment où vous êtes dans l’instant présent, vous recevez les informations qui vous entourent, vous êtes à l’écoute de votre corps, de vos sentiments, de vos sensations (sons, odeurs, sensations etc.). Vous réalisez chaque geste en en prenant conscience. On parle souvent de ‘méditation pleine conscience’, car pour arriver à être en lien avec notre corps et notre environnement, le plus simple est de ne rien faire. Il ne faut pas trop en demander à notre cerveau. Se centrer sur le moment présent, puis celui présent juste après et ainsi de suite n’est pas une expérience aisée. Il s’agit de saisir la fugacité de l’instant.

Sans aller jusqu’à la ‘pleine conscience’, nous vivons tous des moments où nous sommes ‘ailleurs’, ‘dans la lune’. Parfois, nous sommes ensemble mais pas vraiment les uns avec les autres. Nous ne partageons pas le moment avec les personnes qui sont là autour de nous.

C’est une performance en pleines consciences partagées que nous  propose Marina Abramovic.

Une présence entière

En 2010, Marina Abramovic réalise une performance au musée d’art moderne de New York intitulée « the artist is present ». L’artiste est installée dans une salle et propose aux visiteurs de s’asseoir face à elle pour un face à face silencieux.

Elle intervient pendant la durée de la rétrospective à son égard. Elle répond donc présente sur une durée de 3 mois, 6 jours sur 7, pendant 8 heures par jour. Sur cette période, elle voit passer environ 1700 personnes, qui sont restés face à elle de quelques secondes à quelques heures.

Cette performance artiste est très documentée : vous trouverez ici un diaporama montrant chaque personne et l’indication de la durée de leur présence.

Un film a été produit : il montre la préparation en amont de la performance. Marina Abramovic a conçu cette expérience pendant un an avant de la réaliser.

Une performance et de l’émotion

Les réactions des personnes sont variées. Au visionnage de quelques séquences, on ressent la présence entière de Marina Abramovic. Sa force et son entière attention a su créer des émotions chez certains de ses ‘interlocuteurs’.

Lors de cette performance, Marina Abramovic est présente doublement :

  • Elle est physiquement dans la pièce, quasiment immobile avec ce que cela comporte de contraintes et de douleurs.
  • Elle est également là en pleine conscience, face à chaque personne. Elle ne se défile pas dans une mise en scène, elle reçoit et donne. L’échange est réel et c’est lui qui conduit à l’émotion et aux sentiments, malgré le silence, ou plutôt grâce à lui.

La séquence la plus connue de cette performance est celle où son ancien compagnon se présente face à elle. L’émotion est entière, la communication non verbale est limpide.

 


Pour en savoir plus sur Marina Abramovic :

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *