Le gros rouge qui tâche

Le vin a ses couleurs : le rouge et le blanc pour les principales. Entre les deux, on évitera le rose, un peu trop ‘fille’. La parade est de transformer le rose en rosé.

Et savez-vous qu’il existe du vin jaune ? Non, je ne parle pas de Pastis! Il s’agit de l’or du jura, rien que ça. Pour le vin bleu, il faut aller du côté des Vosges. En Martinique, on trouve du rhum canne bleue, mais c’est un rhum blanc.

Avec toutes ces nuances, vous reprendrez bien un petit vert? Attention cependant à ne pas en abuser, l’abus d’alcool est mauve et pour votre santé, ce n’est pas bon.

Et puis si vous voulez vraiment parler couleur, consultez ce document qui décline toutes les robes des différents breuvages. 

couleur robe vin

Pour jouer avec les mots sur le thème de la peinture, c’est par ici, sur Pigmentropie.

Share Button

One Comment

  1. Li-Ro

    J’apprécie beaucoup tout ton travail.

    Et cette référence au vin et à sa « Robe » vient compléter avec plaisir les notions œnologiques que nous essayons d’entretenir régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *