7 façons rigolotes de jouer avec la nourriture

Dès le plus jeune âge, on répète de ne pas jouer avec la nourriture. En effet, jouer avec le contenu de son assiette est une stratégie bien connue des enfants (et donc des parents) pour ne pas terminer son plat, ou bien cela conduit au gaspillage.

Pourtant, il existe des manières de s’amuser avec les aliments positivement. J’aime ces moments qui apportent de la légèreté aux repas. En effet, bien se nourrir est important, mais il n’y a pas de raison d’être rébarbatif. Il est possible de cultiver des moments conviviaux avec les enfants, autour d’une assiette de purée.

S’alimenter est une source de plaisirs, mais pas seulement quand on déguste (engloutit ?) des sucreries ou des frites.

Nous voyons ici 5 astuces pour jouer avec des fruits et légumes. Pour la plupart, la préparation est minime. J’avais envie de partager ces moments de créativité à renouveler au quotidien. Tout le monde peut participer, les petits, comme les grands.

Avec les petits (jusqu’à 3-4 ans), le sujet principal reste de créer une tête, puis on passe aux monstres avec des dents terrifiantes. Par expérience, il est beaucoup plus facile de dire de finir de manger les cheveux en pétard du monstre, plutôt que les haricots verts. C’est un nudge que je pratique beaucoup  pour faire finir les assiettes. (Si tu ne connais pas le principe de nudge, retrouve les liens en bas de l’article). 

Astuce réalisation : Idéal avec les restes

Les restes représentent de petites quantités de différents plats. Et souvent, ils sont déjà découpés et prêts à être agencés pour réaliser une ‘création’. Les enfants participent ainsi facilement.

Tous les plats réalisés au cours des repas n’ont pas l’honneur d’être pris en photo, car cette activité éphémère disparaît souvent aussi vite qu’elle a été créée.

1 – Une entrée tout sourire

Les fonds d’artichauts servent d’yeux, les tomates en cube servent pour la bouche. Les concombres dessinent les sourcils. Une pointe de mayonnaise forme le nez.

visage repas tomate artichaut mayonnaise jouer avec la nourriture

2 & 3 – Le plat : un cœur de purée ou un croque-France

La purée constitue une formidable ardoise magique pour faire et défaire des dessins. Là, les haricots verts (des restes) me servent à former le cœur. Une réussite pour mes filles quand elles ont vu la ‘surprise’ dans leur assiette respective.

coeur purée haricot vert assiette

Le petit plus avec l’initiale dans le cœur. J’aime mes enfants, alors je le leur dis et elles sont très réceptives à ces attentions.

En bonus, plus intellectuel, je réchauffe le ‘croque-France’. Tu trouves l’article ici.

croque monsieur france

4 & 5 – Un choix de desserts variés

Le motif à la chantilly dessiné sur la crêpe n’est pas exceptionnellement original, mais pour un goûter sous le signe de la bonne humeur, c’est un classique qui fait ses preuves. Il ne faut pas se priver des petits bonheurs simples.

crepe chantilly visage bonhomme

Avec un peu plus de préparation, la pastèque transformée en pizza est assez sympa. J’ai retiré tous les pépins et c’est ce qui m’a pris le plus de temps. La banane en rondelles forme la garniture, on imaginera des tranches de mozzarellas ou de chorizo suivant les goûts des convives. J’avais parsemé de raisins secs pour les olives, la noix de coco râpée pour le fromage.

pasteque pizza banane coco

6 – Une mosaïque verte et orange

Cela ne se voit par sur la photo, mais cette mosaïque est constituée de cubes de kiwi, carotte, melon et concombre. Le concombre est trop pâle et le tronc de ce qui est censé être un palmier ne ressort pas.

melon carotte kiwi cube palmier

Pour cette création, je me suis vraiment em****ée à couper des cubes que j’ai essayé de faire les plus réguliers possible sans y parvenir. Et le résultat n’est vraiment pas à la hauteur de mes attentes, mais je le partage malgré tout.

7 – Jouer à cuisiner

Cuisiner avec les enfants est important pour leur apprendre ce qui constituent leurs plats, et pour les initier à l’autonomie.

La partie la plus intéressante est souvent de lécher la cuillère qui a servi à mélanger la pâte du gâteau. Mais le goût de cuisiner va avec le plaisir de manger de bonnes choses, dont on sait de quoi elles sont constituées.

repas pate a modeler poulet gruyere tarte

Attention, dernière image pour un repas… en pâte à modeler. Ceci n’est pas comestible.

Bon appétit ! Toi aussi, tu t’autorises à jouer avec la nourriture ?


Concernant les nudges :

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *