France à croquer

Il ne faut pas jouer avec la nourriture.‘ Sauf si c’est de l’art devrait-on ajouter, vu tous ces exemples qui nous sont montrés sur Internet.

C’est finalement aussi drôle pour les enfants que pour les grands de s’amuser à représenter des choses avec sa nourriture. Aujourd’hui, je présente une « création artistico-alimentaire ». Cette idée n’est pas sortie ex-nihilo, elle vient d’une œuvre de Nicolas Tourte représentant une carte de France sculptée dans une biscotte. C’était tentant de réaliser une version personnelle. 

Voici le travail détaillé et précis de Nicolas Tourte.

France biscotte Nicolas Tourte

Ce n’est certainement pas l’œuvre la plus représentative de cet artiste et je vous invite à découvrir son travail sur son site Internet, pour vous faire une vraie idée de sa démarche artistique.

Et voici la représentation familiale de la France, sur un croque-monsieur. Le schéma a été réalisé sans modèle. Je ne dis pas que c’est parfait, mais la France est bien identifiable.

France croque-monsieur

La créativité est partout

L’art est partout autour de nous, il suffit de savoir le regarder. Avec la multiplication des images sur les réseaux sociaux, on ne manque pas d’images à découvrir et partager. C’est assez amusant et c’est important de les apprécier au quotidien, sans juger de leur valeur intrinsèque dans l’Art avec un A. Si ces images circulent, c’est qu’elles nous interpellent par leur délicatesse, leur drôlerie, leur effet de surprise ou autre. Et on peut continuer à s’en émerveiller et à les partager pour plusieurs raisons :

  • L’art embellit notre vision du monde. Il peut nous questionner sur des thèmes importants (par exemple le temps), mais peut aussi être léger et ludique.
  • Tenter de reproduire, c’est mesurer les difficultés rencontrées par l’artiste, se questionner sur la technique : Est-ce qu’il avait un modèle, un pochoir ? Combien de temps, de biscottes, avant d’arriver à ce résultat final ?
  • Reproduire, c’est la base de l’apprentissage. Surtout qu’il est très rare qu’on reproduise à la lettre, le plus souvent, c’est l’idée ou la technique qui sert de point de départ. En s’inspirant, on développe sa propre créativité. Je vous ai expliqué cela sur une séance avec mes filles (à lire ici ‘reproduire pour mieux se démarquer’ ). En reprenant un cadre similaire pour chacun, les différences ressortent.
  • L’art se nourrit de l’art. Multiplier les images, c’est déjà s’ouvrir à l’art. Il n’est pas nécessaire d’aller au musée pour faire de l’art. Je conseille cependant de citer ses sources, de revenir à l’œuvre initiale pour mieux comprendre toute la démarche en jeu.

Vous l’avez compris : cultivez votre créativité sans complexe et au quotidien. Vous pouvez le faire aussi bien en triant votre linge qu’en mangeant un croque-monsieur !

Pour en savoir plus sur Nicolas Tourte :

Share Button

2 Comments

  1. Destin Mirage

    Des cookies à la biscotte … bel enchaînement d’articles.

    Merci pour les rappels. Je trouve fascinant l’article sur le temps. Troublant avec Roman Opalka, émouvant avec Felix Gonzalez-Torres, saisissant voir hypnotisant avec Christian Marclay (je me demande à quelle heure je craquerai 🙂 ).

    • Après le linge, nous sommes passés à la cuisine. Surement un hommage aux arts ménagers qui me sont chers.
      Concernant le temps, il est la dimension qui manque à la peinture, mais c’est un thème très fréquent dans l’Art et les manières de le traiter peuvent être très variées et nous toucher chacun à leur façon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *