Super Mamika : une super découverte

Tout commence à la médiathèque. Un livre attire mon attention : il se nomme « Super Mamika« .

En couverture, une photo d’une « wonder mamie » aux commandes d’un tapis de course. Sa cape flotte au vent, la femme est elle-même en lévitation. En une photo, je suis transportée dans l’univers intime et loufoque de Sacha Goldberger et de sa grand-mère.

super mamika pouvoir power woman personnes agees goldberger photo

Pourquoi Super Mamika est si attachante

Super Mamika est drôle ! On aimerait l’avoir comme grand-mère !

Ou on aimerait voir sa grand-mère être capable de se déguiser en wonder woman, ou simplement en sapin de Noël !

Les détails de décors sont travaillés. Les situations sont loufoques et absurdes.

Pourquoi je l’adore

Au-delà des sourires qu’elle nous arrache, Super Mamika nous pose des questions sur différentes thématiques souvent éludées dans la vie quotidienne :

  • La place des personnes âgées dans la société. Les mises en scène nous montrent comment le monde qu’on a l’habitude de voir dans les média est orienté vers les jeunes. Et par contraste, quand on place une personne âgée dans ce même contexte, on ressent un anachronisme.

super mamika pouvoir power woman personnes agees goldberger photo épinards grand-mère

  • La solitude. Les photos mettent en scène Super Mamika seule, à table, par exemple, ou encore avec une poupée gonflable
  • Le culte du corps parfait : Super Mamika fait du sport, va à la plage. Elle bronze sous le transat avec ses mi-bas couleur chair.
  • Et ainsi de suite. Chaque photo peut faire l’objet d’une analyse sur notre société.

Malgré ces sujets profonds, l’humour et l’auto-dérision qui prime. Il en ressort une vérité qu’on a tendance à oublier :

les vieux aussi ont le sens de l’humour !

Super Mamika inspire

Quelle ne fut pas ma surprise de croiser Super Mamika à l’exposition « Légendes Urbaines » de la base navale de Bordeaux !

Ce personnage a été repris par Jef Aérosol.

super mamika jef aerosol legendes urbaines


Pour en savoir plus :

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *