25 étapes de street-art à Pessac

street art pessac

Pessac favorise la création artistique sous toutes ses formes. Au cours des années et des événements (principalement les « Vibrations urbaines » et « Shake well« ), la ville met à disposition des artistes, des façades pour la production de street art.

Habitant la ville de Pessac, je croise régulièrement ces fresques. Mais que je n’avais pas pris le temps de photographier.

J’ai suivi l’itinéraire proposé par Mhikes (à l’envers). J’ai également ajouté quelques spots, que je connaissais. Il y en a bien d’autres encore.

Ceci est aperçu non exhaustif d’un parcours qui pourrait se nommer « street-art à Pessac en 25 étapes« .

J’ai essayé autant que possible de mentionner les artistes et d’indiquer quand je les trouvais les ressources internet où vous pouvez les retrouver (il suffit de cliquer sur les titres). Ce n’est pas toujours facile ! Je m’excuse si j’ai commis des erreurs, et n’hésitez pas à me les indiquer, je modifierai l’article en conséquence.

Assez parler !

Commençons notre tour de Pessac.

On démarre à Bellegrave. La salle Bellegrave, le skatepark, le stade et les environs sont une zone très riche en street art.

Nous sommes ici avenue du colonel Robert Jacqui.

1 – Speedy Graphito

Un ange pas si sage, qui reprend les classiques des cartoons : Popeye, Bug Bunny, Superwoman etc.

pessac street art bellegrave speedy graphito

A 2 pas, dans un recoin, tu trouveras les oeuvres suivantes.

2 – Okuda 

Les corps féminins sans tête, sur lequel plane un nuage troublant. Elles se font face au coin du mur, elles se font également écho : par exemple, les motifs du tabouret de l’une se retrouvent dans le « nuage » de l’autre.

Ce travail surréaliste n’est pas courant dans le street art. On n’est pas dans la démonstration et l’exubérance, mais l’artiste nous invite au questionnement.

okuda street art pessac bellegrave

On se rend maintenant avenue du docteur Roger Marcadé, pour trouver un autre docteur, qui a travaillé sur un bâtiment d’ERDF.

3 – Dr Jonz

Déjà en 2015, le personnage représenté était masqué. Il plane dans l’air des bulles contenant différentes choses, dont des glaces.

 

 

dr jonz pessac bellegrave

Pour la suite, on se rend au 88 avenue Pasteur.

4 – Jean Rooble 

Cette superbe fresque « Ninas with attitude » est MA préférée, même si j’aime beaucoup toutes les autres que je présente tout au long du parcours. Elle est très visible quand on circule en voiture dans Pessac.

Cette fillette, déguisée en mariée et en boxeuse nous nargue. Et j’adore la force de cette représentation.

rooble mariée boxeuse pessac

Cela vaut bien une deuxième photo.

rooble boxe mariée street art pessac

Direction le centre ville maintenant, et plus exactement la rue Nelson Mandela.

5 – Leon Keer

Cet intérieur de maison des années 60 est surprenant par sa taille. L’effet gigantesque est assez stupéfiant.

Vous pouvez donner vie à ce décor avec de la réalité augmentée.

Leon Keer pessac street art intérieur sixties

En continuant à remonter la rue, à l’angle de l’avenue Louis Laugaa, on trouvera la prochaine oeuvre.

6 – Grems

Sur fond noir, se trouve cette tour de Babel aux couleurs pastels.

grems street art pessac

On continue sur l’avenue Louis Laugaa, pour aller quasiment en face de la mairie.

7 – Sismikazot

Au dessus du passage permettant de travers les voies ferrées, se trouve un portrait de Sismikazot. Ces portraits portent un message, ici, c’est « entre deux mondes ».

sismikazot portrait street art pessac

On se glisse dans le passage, pour aller rue Bossuet.

8 – Rouge

Cette oeuvre se nomme « Riposte », et montre une femme en position combative. J’aime les traits de ce portrait. La lumière de la peinture est amplifiée par la lumière du jour en cette fin de journée ensoleillée.

Il est plus rare de tomber sur cette oeuvre par hasard (sauf quand des travaux bloquent la rue principale et c’est dans ces circonstances que j’ai vu cette fresque la première fois), car elle se situe dans une rue résidentielle calme. Mais ça vaut le coup de faire le détour.

rouge art street art pessac

On repart en direction du Campus (allée Maine Biran)

9 – Zest

Zest habille l’escalier de ce bâtiment universitaire avec ces couleurs si représentatives : bleu, rose, jaune. Elles formes des traces comme des coups de pinceau.

J’ai vu la création de cette fresque et j’avais vu l’exposition présentée alors à l’artothèque de Pessac.

zest universite pessac campus escalier

Nous contournons maintenant ce bâtiment pour découvrir une autre oeuvre de Zest à l’entrée.

10 – Zest

L’oeuvre est plus complexe, elle a du composer avec les éléments du bâtiment (affiches, portes et fenêtes).

zest bibiothèque universitaire pessac entrée

Pour voir la suite, il suffit de se retourner.

11 – Collectif Transfert 

Ici, E.T. t’accueille dans la vaste fresque qui se déroule sur plusieurs centaines de mètres.

et transfert campus pessac

12 – Collectif Transfert 

Il faut se promener et longer cette fresque immense. Depuis sa réalisation en 2017, elle montre quelques signes de dégradation. Mais c’est aussi cela le street art, c’est éphémère.

collectif transfert pessac campus université

En traversant les bâtiments universitaires, on se rend à l’esplanade des Antilles qui regorgent d’oeuvres street-art.

13 – DYOX 

La végétation commence à sérieusement envahir cette oeuvre très colorées de DYOX réalisée dans le cadre du festival « Shake Well ».

On se trouve ici avenue du Dr Paul Fournial.

shake well dyox dyoxine pessac street art

14 – Sock wildsketch

15 – Alejandro Mono Gonzalez

On retrouve le travail de cet artiste sur plusieurs murs des bâtiments le long de l’esplanade des Antilles.

Ces couleurs cernées de noires présentes des motifs entre abstraits et vitraux.

mono gonzalez pessac street art

16 – Portrait Street-Art Pessac

Ce portrait paraît réalisé depuis dans un zone où les tags se mélangent les uns aux autres. Je n’ai pas réussi à déchiffrer la signature. Si tu connais l’artiste, n’hésite pas à le mentionner en commentaire, je le compléterai.

street art pessac portrait

17 – Scaf Oner, Osmoz et Mauy

Beaucoup de travail et des animaux dans tous les sens sur ces façades.

osmoz scaf_oner street art pessac

18 – Alejandro Mono Gonzalez

En passant trop vite, on peut manguer les 2 visages allongés sur la partie haute de cette fresque.

alejandro mono gonzalez pessac fresque universite

19 – Alejandro Mono Gonzalez

L’autre versant du même bâtiment, la maison des étudiants, nous montre une partie supérieure plus fleurie, quand la partie du bas dévoile des yeux.

alejandro mono gonzalez pessac fresque universite

20 – Jean Rooble et Supamazone

Ce portrait de pilote peut dérouter (oui, j’ai osé le jeu de mot 🙂 ).

Pour la trouver, il faut se rendre Avenue Jean Babin.

roobles pessac casque portrait

Pour la suite, on se rend allée Paulin de Nole.

21 – Mr Difuz

Un morse pirate est à bord d’un drôle de navire.

mr difuz pessac street art

En route pour le poste électrique des Paillères, avenue de Bardanac.

22 – Jokerliner ?

J’ai quelques difficultés à identifier l’auteur de cette fresque abstraite.

enedis street art pessac

23 – Fresque sur enceinte Enedis

Les artistes se multiplient sur cette fresque. Initialement délimités, les tags se superposent maintenant.

enedis pessac street art transformateur

Sur l’avenue de Bardanac, les fresques sont noires et bleues.

En prenant l’avenue des arts, on passe au noir et blanc.

24 – Mr Poulet 

Très facile à reconnaître et très présent partout dans Bordeaux, on retrouve Mr Poulet.

mr poulet pessac enedis

Mes filles sont fans de ce poulet tout rond, parfois coquin, parfois éveilleur de conscience. Comme c’est le cas pour notre dernière escale, avenue Jean Jaurès, en face le Leclerc.

25 – Mr Poulet 

Le climat versatile de Mr Poulet est en train de s’effriter car il a été réalisé sur une place de placo.

mr poulet dereglement climatique pessac

Nous avons presque réalisé une boucle pour découvrir ces 25 oeuvres de Street-Art à Pessac.

Est-ce que cette découverte du Street-art à Pessac t’a plu ?

Retrouve mes autres escales Street-art, à Fort-de-France cette fois-ci.

A tes bombes pour venir compléter ce paysage. Les vibrations urbaines ont lieu tous les ans fin octobre et elles proposent des performances autour des cultures de la rue.

Si tu es intéressé, en tant qu’artiste, spectateur ou spectactrice, suis les informations autour de cet événement.

Elize

Je peins avec mes états-d'âme et mes pinceaux.
Mes œuvres dévoilent mes engagements et mes utopies : celui d'un monde où la beauté n'est pas normée ni immobile.

Pour prolonger la lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça bouge sur Instagram