L’araignée de Louise Bourgeois vue par Pénélope Bagieu

Les sentiments que l’on peut éprouver face à des situations ou des personnes sont parfois complexes ou ambivalents. Rechercher la sécurité et le réconfort dans un endroit où l’on se sent bien mais qui souligne notre vulnérabilité. Voici l’image que nous propose Pénélope Bagieu sur son blog lors du décès de Louise Bourgeois en mai 2010.

Je trouve que cette illustration trouve également son sens face aux attentats de Paris. La fragilité, la recherche de réconfort dans un endroit qui semble inapproprié, disproportionné.

L’araignée un symbole pour Louise Bourgeois

Ces sculptures existent et se trouvent principalement en Amérique du Nord, où Louise Bourgeois a vécu.

araignée Louise Bourgeois OtawaLes araignées sont des animaux qui cohabitent avec nous, elles n’hésitent pas coloniser nos logements sans être particulièrement les bienvenues.

Et pourtant, ces sculptures s’appellent « Maman ».

L’abdomen contient des œufs, il s’agit bien d’une femelle, prête à devenir mère.

Mais surtout, l’araignée symbolise pour Louise Bourgeois sa mère : l’araignée tisse une toile quand sa mère restaure des tapisseries anciennes.

L’araignée nous montre une image à la fois protectrice par sa forme enveloppante et dominatrice par ses dimensions, qui correspond à ce que souhaite transmettre l’artiste comme image de sa « Maman ».

Ce que nous apprend l’illustration

araignée penelope bagieu

Pénélope Bagieu s’est pendant quelques années représentée dans un blog BD très divertissant, partageant ses petits et grands moments, ses voyages, ses joies et ici ses peines. Le blog n’est plus alimenté, mais vous pouvez toujours vous replonger dans les archives, si vous n’avez pas suivi ses aventures à l’époque.

L’illustration de Pénélope Bagieu permet à lui seul de comprendre une grande partie de l’œuvre et du message de Louise Bourgeois.

Le dessin nous montre une araignée géante, positionnée sur un personnage féminin, en l’occurrence c’est la représentation du personnage de Pénélope Bagieu.

Cette araignée forme avec ces pattes filiformes une structure, un dôme géant. Le personnage blotti, recroquevillé essaie d’y trouver du réconfort dans une position fœtale. On peut voir aussi l’araignée comme une menace pesant sur la jeune femme.

Cette araignée noire, couleur du deuil, représente sur le dessin la ‘Maman-mentor’ de Pénélope, qu’a pu incarner Louise Bourgeois. Je vois là une mise en abyme et ce dessin a beaucoup de force. Il est riche de multiples messages, malgré son apparente simplicité.


Pour en savoir plus sur Louise Bourgeois :

Et bien sur le blog ‘Ma vie est tout à fait fascinante’ de Pénélope Bagieu.

Share Button

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *