Comment l’artiste touche-à-tout développe sa créativité

Un artiste touche-à-tout teste de nouvelles manières d’exprimer son art, il ne se cantonne pas à ce qu’il maîtrise.

La nouveauté pousse à explorer des outils et de nouvelles techniques.

La créativité se développe en créant beaucoup, selon différentes techniques. Tout n’est pas réussi. Tout n’a pas vocation à devenir de l’Art avec un grand A.

Les artistes ont généralement un domaine de prédilection. Mais leurs activités créatrices ‘annexes’ sont variées et montrent la manière dont ils cultivent leur capacité à travailler les couleurs, la composition. 

Les artistes touche-à-tout célèbres

Parmi les artistes les plus connus, certains sont réputés pour leurs multiples techniques et en particulier, je citerai Picasso (pour rappel, j’ai suivi le mooc Picasso que j’avais résumé sur le blog). Entre céramiques, sculptures construites avec des objets récupérés, tableaux, ou croquis, l’amateur aura l’embarras du choix pour découvrir son travail.

Au même moment, Gaston Chaissac et Khokho René-Corail s’investissaient dans des créations artistiques expérimentales inédites. Ils utilisent également les objets qu’ils ont sous la main. Ils essaient de nouveaux moyens de créer.

Khokho René-Corail utilise par exemple le feu, pour donner des effets à ses peintures.

Autre exemple avec Kandinsky. Il créait des fabuleuses aquarelles, tout comme il réalisait ces célèbres peintures à l’huile.

La créativité à développer

Je me considère dans cette catégorie d’artistes touche-à-tout.

Je regarde autour de moi les créations des autres et j’essaie par moi-même de reproduire leurs techniques.

Pour citer quelques exemples (tu peux cliquer sur les liens voir ce que j’ai réalisé):

  • Le land art avec les matériaux présents sur la plage, ou en forêt ;
  • Le street art, est pour bientôt (oui, ça fait déjà plusieurs semaines que j’en parle, mais cela demande un peu d’organisation et de préparation.) ;
  • L’urban sketching est également dans mes projets.
  • Les aquarelles ;
  • Les peintures dichromes qui résultent d’une volonté de reproduire des tableaux vus sur le net.
  • Etc.

Ainsi le bricolage réalisé avec mes filles devient un champ d’exploration, comme par exemple notre activité à partir de Mondrian.

La multiplicité de ces expérimentations crée des passerelles entre ces différentes méthodes.

Tu vois une œuvre en pensant ‘je peux le faire’ -> Alors fais-le !

Une des remarques très entendues pour certaines œuvres d’art contemporain, est ‘je peux le faire‘.

Je suis la première à me le dire…. et le faire.

Je joins l’action à la parole et je le fais vraiment. Le résultat s’avère souvent surprenant, complètement singulier par rapport à mon inspiration initiale.

Je revendique ce côté artiste touche-à-tout. Le côté ludique de la nouveauté est encourageant. Parfois l’action ne me plait pas, ou alors le résultat est très éloigné de ma pensée initiale. Cela est très formateur.

Je copie ce que je vois, mais cela valorise les œuvres vues, car j’en réalise la complexité, la finesse. En me mettant dans la peau de l’artiste, je ne deviens pas faussaire, je m’approprie une idée, je la travaille. Au bout du compte, l’idée ne me correspond jamais complètement, alors je vais peut-être l’apprivoiser, ou bien même je l’abandonnerai.

Il n’est pas facile de savoir ce que chaque essai m’apporte. Pour autant, les expériences que je réalise en parallèle de mes peintures acryliques, contribuent à renouveler mon art.

Découvrir, s’étonner et explorer, sont les moteurs de ma créativité.

Je n’ai pas besoin de pinceaux et de matériels très compliqués pour créer. Le quotidien est un immense espace d’inspiration.

Alors je t’invite également à créer par toi-même, de passer à l’action. Ainsi tu verras de quoi tu es capable.

Oui, tu peux le faire ! Mais le résultat risque de t’étonner. Y es-tu prêt ?

Et si tu sautes le pas, viens partager ici ce que tu as réalisé de tes mains.

Ou même si tu as des idées, que tu n’oses pas et que tu penses que je pourrai le faire, partage l’idée.

Share Button

3 Comments

  1. Voilà un texte dans lequel je me retrouve en tant créateurs-bricoleurs. Il est vrai que  » le quotidien est un immense espace d’inspiration « . Mais beaucoup non pas cette perception des choses malheureusement. Là ou certains voit un simple pot de yaourt moi j’y vois de multiples possibilités de créations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *