Publié le 2 commentaires

25 étapes de street-art à Pessac

street art pessac

Pessac favorise la création artistique sous toutes ses formes. Au cours des années et des événements (principalement les « Vibrations urbaines » et « Shake well« ), la ville met à disposition des artistes, des façades pour la production de street art.

Habitant la ville de Pessac, je croise régulièrement ces fresques. Mais que je n’avais pas pris le temps de photographier.

J’ai suivi l’itinéraire proposé par Mhikes (à l’envers). J’ai également ajouté quelques spots, que je connaissais. Il y en a bien d’autres encore.

Ceci est aperçu non exhaustif d’un parcours qui pourrait se nommer « street-art à Pessac en 25 étapes« .

J’ai essayé autant que possible de mentionner les artistes et d’indiquer quand je les trouvais les ressources internet où vous pouvez les retrouver (il suffit de cliquer sur les titres). Ce n’est pas toujours facile ! Je m’excuse si j’ai commis des erreurs, et n’hésitez pas à me les indiquer, je modifierai l’article en conséquence.

Assez parler !

Commençons notre tour de Pessac.

On démarre à Bellegrave. La salle Bellegrave, le skatepark, le stade et les environs sont une zone très riche en street art.

Nous sommes ici avenue du colonel Robert Jacqui.

1 – Speedy Graphito

Un ange pas si sage, qui reprend les classiques des cartoons : Popeye, Bug Bunny, Superwoman etc.

pessac street art bellegrave speedy graphito

A 2 pas, dans un recoin, tu trouveras les oeuvres suivantes.

2 – Okuda 

Les corps féminins sans tête, sur lequel plane un nuage troublant. Elles se font face au coin du mur, elles se font également écho : par exemple, les motifs du tabouret de l’une se retrouvent dans le « nuage » de l’autre.

Ce travail surréaliste n’est pas courant dans le street art. On n’est pas dans la démonstration et l’exubérance, mais l’artiste nous invite au questionnement.

okuda street art pessac bellegrave

On se rend maintenant avenue du docteur Roger Marcadé, pour trouver un autre docteur, qui a travaillé sur un bâtiment d’ERDF.

3 – Dr Jonz

Déjà en 2015, le personnage représenté était masqué. Il plane dans l’air des bulles contenant différentes choses, dont des glaces.

 

 

dr jonz pessac bellegrave

Pour la suite, on se rend au 88 avenue Pasteur.

4 – Jean Rooble 

Cette superbe fresque « Ninas with attitude » est MA préférée, même si j’aime beaucoup toutes les autres que je présente tout au long du parcours. Elle est très visible quand on circule en voiture dans Pessac.

Cette fillette, déguisée en mariée et en boxeuse nous nargue. Et j’adore la force de cette représentation.

rooble mariée boxeuse pessac

Cela vaut bien une deuxième photo.

rooble boxe mariée street art pessac

Direction le centre ville maintenant, et plus exactement la rue Nelson Mandela.

5 – Leon Keer

Cet intérieur de maison des années 60 est surprenant par sa taille. L’effet gigantesque est assez stupéfiant.

Vous pouvez donner vie à ce décor avec de la réalité augmentée.

Leon Keer pessac street art intérieur sixties

En continuant à remonter la rue, à l’angle de l’avenue Louis Laugaa, on trouvera la prochaine oeuvre.

6 – Grems

Sur fond noir, se trouve cette tour de Babel aux couleurs pastels.

grems street art pessac

On continue sur l’avenue Louis Laugaa, pour aller quasiment en face de la mairie.

7 – Sismikazot

Au dessus du passage permettant de travers les voies ferrées, se trouve un portrait de Sismikazot. Ces portraits portent un message, ici, c’est « entre deux mondes ».

sismikazot portrait street art pessac

On se glisse dans le passage, pour aller rue Bossuet.

8 – Rouge

Cette oeuvre se nomme « Riposte », et montre une femme en position combative. J’aime les traits de ce portrait. La lumière de la peinture est amplifiée par la lumière du jour en cette fin de journée ensoleillée.

Il est plus rare de tomber sur cette oeuvre par hasard (sauf quand des travaux bloquent la rue principale et c’est dans ces circonstances que j’ai vu cette fresque la première fois), car elle se situe dans une rue résidentielle calme. Mais ça vaut le coup de faire le détour.

rouge art street art pessac

On repart en direction du Campus (allée Maine Biran)

9 – Zest

Zest habille l’escalier de ce bâtiment universitaire avec ces couleurs si représentatives : bleu, rose, jaune. Elles formes des traces comme des coups de pinceau.

J’ai vu la création de cette fresque et j’avais vu l’exposition présentée alors à l’artothèque de Pessac.

zest universite pessac campus escalier

Nous contournons maintenant ce bâtiment pour découvrir une autre oeuvre de Zest à l’entrée.

10 – Zest

L’oeuvre est plus complexe, elle a du composer avec les éléments du bâtiment (affiches, portes et fenêtes).

zest bibiothèque universitaire pessac entrée

Pour voir la suite, il suffit de se retourner.

11 – Collectif Transfert 

Ici, E.T. t’accueille dans la vaste fresque qui se déroule sur plusieurs centaines de mètres.

et transfert campus pessac

12 – Collectif Transfert 

Il faut se promener et longer cette fresque immense. Depuis sa réalisation en 2017, elle montre quelques signes de dégradation. Mais c’est aussi cela le street art, c’est éphémère.

collectif transfert pessac campus université

En traversant les bâtiments universitaires, on se rend à l’esplanade des Antilles qui regorgent d’oeuvres street-art.

13 – DYOX 

La végétation commence à sérieusement envahir cette oeuvre très colorées de DYOX réalisée dans le cadre du festival « Shake Well ».

On se trouve ici avenue du Dr Paul Fournial.

shake well dyox dyoxine pessac street art

14 – Sock wildsketch

15 – Alejandro Mono Gonzalez

On retrouve le travail de cet artiste sur plusieurs murs des bâtiments le long de l’esplanade des Antilles.

Ces couleurs cernées de noires présentes des motifs entre abstraits et vitraux.

mono gonzalez pessac street art

16 – Portrait Street-Art Pessac

Ce portrait paraît réalisé depuis dans un zone où les tags se mélangent les uns aux autres. Je n’ai pas réussi à déchiffrer la signature. Si tu connais l’artiste, n’hésite pas à le mentionner en commentaire, je le compléterai.

street art pessac portrait

17 – Scaf Oner, Osmoz et Mauy

Beaucoup de travail et des animaux dans tous les sens sur ces façades.

osmoz scaf_oner street art pessac

18 – Alejandro Mono Gonzalez

En passant trop vite, on peut manguer les 2 visages allongés sur la partie haute de cette fresque.

alejandro mono gonzalez pessac fresque universite

19 – Alejandro Mono Gonzalez

L’autre versant du même bâtiment, la maison des étudiants, nous montre une partie supérieure plus fleurie, quand la partie du bas dévoile des yeux.

alejandro mono gonzalez pessac fresque universite

20 – Jean Rooble et Supamazone

Ce portrait de pilote peut dérouter (oui, j’ai osé le jeu de mot 🙂 ).

Pour la trouver, il faut se rendre Avenue Jean Babin.

roobles pessac casque portrait

Pour la suite, on se rend allée Paulin de Nole.

21 – Mr Difuz

Un morse pirate est à bord d’un drôle de navire.

mr difuz pessac street art

En route pour le poste électrique des Paillères, avenue de Bardanac.

22 – Jokerliner ?

J’ai quelques difficultés à identifier l’auteur de cette fresque abstraite.

enedis street art pessac

23 – Fresque sur enceinte Enedis

Les artistes se multiplient sur cette fresque. Initialement délimités, les tags se superposent maintenant.

enedis pessac street art transformateur

Sur l’avenue de Bardanac, les fresques sont noires et bleues.

En prenant l’avenue des arts, on passe au noir et blanc.

24 – Mr Poulet 

Très facile à reconnaître et très présent partout dans Bordeaux, on retrouve Mr Poulet.

mr poulet pessac enedis

Mes filles sont fans de ce poulet tout rond, parfois coquin, parfois éveilleur de conscience. Comme c’est le cas pour notre dernière escale, avenue Jean Jaurès, en face le Leclerc.

25 – Mr Poulet 

Le climat versatile de Mr Poulet est en train de s’effriter car il a été réalisé sur une place de placo.

mr poulet dereglement climatique pessac

Nous avons presque réalisé une boucle pour découvrir ces 25 oeuvres de Street-Art à Pessac.

Est-ce que cette découverte du Street-art à Pessac t’a plu ?

Retrouve mes autres escales Street-art, à Fort-de-France cette fois-ci.

A tes bombes pour venir compléter ce paysage. Les vibrations urbaines ont lieu tous les ans fin octobre et elles proposent des performances autour des cultures de la rue.

Si tu es intéressé, en tant qu’artiste, spectateur ou spectactrice, suis les informations autour de cet événement.

Publié le Laisser un commentaire

Comprendre le street-art en 10 vidéos – par Arte Creative

arte creative graffiti serie street art

J’ai adoré la web-série ‘ceci n’est pas un graffiti‘ proposé par Arte Creative.

Cette série est instructive et bien conçue. Il est possible de la visionner gratuitement et tout découvrir du street-art.

La série ‘Ceci n’est pas un graffiti‘ en 10 épisodes

Chaque épisode dure environ 5-6 minutes. Les témoignages sont bien choisis et ils apportent des points de vue sincères.

Les épisodes sont organisés en 10 thématiques :

  1. Il était une fois le street-art
  2. Le street art au féminin avec Miss Tic et Kashink, évidemment.
  3. Street art Melody 
  4. Wall street art
  5. Street art 2.0, pour comprendre comment le concept de street art est indissociable du web, du partage sur les réseaux sociaux.
  6. L’art au marketing. On retrouve l’Atlas et sa bouteille de Perrier.
  7. A chaque ville son street-art
  8. Ich bin ein street artist, qui donne une furieuse envie de se rendre à Berlin.
  9. Quand le street art s’engage
  10. La trace du street art

Pourquoi j’ai apprécié cette série de Arte Creative

J’ai trouvé intéressant de faire parler des artistes de différentes générations, principalement français, mais également des galeristes, comme la très enthousiaste Magda Danysz.

J’ai été ravie de retrouver des artistes que je connais ou pas, qui s’expriment sur des questions de fond autour de leur art. On les voit dans leur atelier ou dans la rue, pour une approche globale de leurs problématiques.

Cette série de Arte Creative permet de prendre du recul par rapport à tout ce que l’on entend et ce que l’on voit sur le Street Art.


Pour continuer sur le thème du street art sur PiGMENTROPiE, c’est par ici.

Télérama aussi a beaucoup aimé cette série.

Et pour continuer avec Arte, je conseille également l’émission ‘L’atelier A’, qui nous ouvre chaque semaine les portes d’un atelier d’artiste.

Publié le 6 commentaires

Lascaux est-il le street-art de la préhistoire ? 5 raisons de l’affirmer

lascaux street art préhistoire

J’ai visité la grotte de Lascaux 4. Et en découvrant tous ces visuels, une question s’est imposée :  Lascaux serait-il une forme de street-art de la préhistoire ?

A contrario, le street-art actuel pourrait-il être qualifié d’art pariétal contemporain ?

Nous voici en plein anachronisme. Mais je me suis amusée à rapprocher ces deux périodes artistiques.

Balayons ensemble 5 points communs à ces pratiques artistiques :

  1. Avec le rapport entre le support et la création
  2. L’acquisition de techniques, parfois complexes, parfois personnelles
  3. L’interprétation personnelle et donc l’élévation au rang d’art de ces créations
  4. Le partage d’un espace commun
  5. L’usage de symboles inconnus

Continuer la lecture de Lascaux est-il le street-art de la préhistoire ? 5 raisons de l’affirmer

Publié le Laisser un commentaire

Street-art légal (2/3) : l’upcyclage

street art légal upcyclage

Continuons la série de notre street-art légal. Les premières idées que j’ai présentées reposaient sur le street art ‘officiel’ et les nouvelles technologies. Pour ces deux cas, la difficulté de mise en œuvre est réelle.

Aujourd’hui, ma sélection prend les exemples des artistes Lor-K et Ben Wilson dont les supports de création se composent d’objets rejetés dans la rue. Ces indésirables sont upcyclés. L’upcyclage ou upcycling c’est le niveau ultime du recyclage. En effet, lors du REcyclage, un déchet a une seconde vie à l’identique de la première. L’idée de l’UPcyclage, est d’offrir une perspective ‘meilleure’ à l’objet, c’est une notion très subjective je l’accorde.

Mon histoire d’upcyclage a ses limites malgré tout. Les déchets, mêmes transformés en art, terminent souvent à la déchetterie ou au fond d’une poubelle. Le street art est éphémère car il ne garantit pas la protection des œuvres. Il serait compliqué de circuler dans certains quartiers très ‘street arté’ si des cordons de sécurité étaient positionnés comme dans les musées. En effet, pour ne pas dégrader l’art, il ne faut pas le toucher. 

Parmi les deux artistes choisis, Lor-K utilise les encombrants déposés dans la rue, et Ben Wilson peint sur des chewing-gums. Ces objets ne leur appartiennent pas. Ils utilisent les déchets déposés par d’autres. Ces matériaux n’ont pas de légitimité dans la rue, alors ils peuvent les modifier et jouer avec.

Continuer la lecture de Street-art légal (2/3) : l’upcyclage

Publié le 5 commentaires

Comment créer du street-art légal ? (1/3) L’officiel et les nouvelles technologies

street art legal l'atlas fort-de-france martinique

Le street art me surprend et m’amuse. Je le fais découvrir régulièrement sur PiGMENTROPiE. Maintenant, il est temps pour moi aussi, de tenter cette expérience.

Mais je rappelle que j’ai une famille. Donc sortir incognito en pleine nuit, on oublie. Je suis déjà allée au centre pénitentiaire de Ducos (où j’ai vu cette sculpture d’Hector Charpentier), mais pas en tant que détenue et je préfèrerai que ça continue ainsi.

Alors, j’ai fait un tour d’horizon des pratiques légales de street-art. Les idées alternatives ne manquent pas. Je souhaite partager ici ces découvertes. Je les ai organisées en 3 parties :

  • Le street-art ‘officiel’ et nouvelles technologies
  • L’upcyclage
  • La création par le retrait

Ce n’est pas exhaustif évidemment. Mais ça me permet de balayer ces quelques idées. Et à la fin, je te raconterai ce que je retiens pour mon projet street-art. Je commence le projet en parallèle. Suis-moi sur Twitter ou FB pour le vivre avec moi.

Continuer la lecture de Comment créer du street-art légal ? (1/3) L’officiel et les nouvelles technologies

Publié le 12 commentaires

Esiro | Street-Art | Trois Ilets

eziro esiro sweek coeur

A la fin janvier, sont apparus des graffitis sur les murs des Trois Ilets avec pour principal objet une signature du nom d’Esiro. Impossible de les manquer, ils sont bien en évidence, sur l’axe principal du côté de l’Anse Mitan. J’en ai vu également quelques-uns vers Petit Bourg (Rivière Salée).

Ces représentations ont attiré mon attention et je m’y suis intéressée. A une exception près, les murs choisis sont bruts, sans crépis. Il n’y a donc pas vraiment de dégradation dans le sens où ces murs sont inachevés (depuis plusieurs années pour certains). Pour autant, je n’oublie pas qu’il s’agit de vandalismes réalisés sur des propriétés privées ou publiques sans autorisation des propriétaires.  Continuer la lecture de Esiro | Street-Art | Trois Ilets

Publié le Laisser un commentaire

l’Atlas | street-art | Fort-de-France

street-art l'atlas fort--de-france martinique

Après le travail du barcelonais Kenor, nous continuons notre promenade foyalaise avec l’artiste parisien Jules Dedet alias l’Atlas.

Le travail est graphique, des lignes verticales et horizontales rouges sur fond blanc, quelques carrés viennent ponctuer l’ensemble. Continuer la lecture de l’Atlas | street-art | Fort-de-France

Publié le Laisser un commentaire

Le street-art colore la ville [5 pointz – New York]

Après Fort-de-France, nous continuons la découverte du street art à New York.

Lors de mon deuxième séjour à New York en 2012, j’avais axé ma découverte de la Big Apple sur le street art. Il faut dire que New-York concentre beaucoup d’artistes en tout genre, des plus huppés au plus populaires.

Il m’apparaissait indispensable de me rendre au site 5 pointz, qui se définissait comme la Mecque du street art. J’ai donc fait mon pèlerinage du street art là-bas. Mais le street art ne se limite pas à ce lieu, on le retrouve partout dans la ville.

Continuer la lecture de Le street-art colore la ville [5 pointz – New York]

Publié le Laisser un commentaire

Comment customiser un panneau de signalisation ⛔🛑

comment personnaliser un panneau de signalisation

De nombreux street-artistes utilise les panneaux de circulation pour créer des oeuvres d’art. Apprends à ton tour à customiser un panneau de signalisation.

Pour mes 40 ans, mes filles et mon conjoint ont réalisé chacun·e un panneau de signalisation à leur image. Une sorte d’autoportrait. Et j’ai aussi eu un panneau à personnaliser moi-même et tout le matériel.

Petit tour d’horizon avant de commencer

De nombreux street-artistes détournent les panneaux de signalisation.

Clet est certainement le plus connu. Voici une petite sélection, extraite de son compte Instagram :

clet abraham panneau signalisation street art panneau signalisation lgbt

Il a l’art de customiser un panneau de signalisation pour poser des questions de société, en une seule image.

Si le street-art t’intéresse, je propose plusieurs parcours (à Pessac, en Martinique, à Fort-de-France notamment)

Le matériel ⛔🛑

Petit rappel : Il est interdit ⛔ de se servir dans la rue !

Par contre, il est permis d’acheter des panneaux de signalisation. J’ai été étonnée, car on s’imagine que leur usage est réglementé. Mais en pratique, rien de plus simple que de commander des panneaux de signalisation.

En plus, un panneau neuf et bien lisse est plus facile à customiser qu’un panneau cabossé, poussiéreux et plein de toile d’araignées 🕸️🕷️.

Voici ce qu’il faut pour réaliser des supers panneaux personnalisés :

  • Un panneau de signalisation. Le sens interdit est un classique, mais le choix est varié et à adapter en fonction de ton projet.

  • Des feuilles autocollantes. Misez sur les couleurs des panneaux donc plutôt rouge 🔴, blanc ⚪, noir ⚫ et éventuellement bleu 🔵. On peut aussi prévoir d’autres couleurs, et des versions pailletées.

Bien sur, les accessoires de bases tels que les ciseaux ✂️, ou un crayon de bois sont nécessaires. Mais normalement, tu as déjà ce matériel.

customiser panneau de circulation

Dans mon cas, je n’ai utilisé que le panneaux et les feuilles autocollantes. Il est aussi possible d’utiliser des marqueurs (les Poscas restent l’option garantie pour écrire sur n’importe quel support).

Comment procéder

Une fois le matériel rassemblé, il faut passer à la mise en pratique. Rien n’est très compliqué, mais il faut de la patience, de la précision.

Dans mon cas, j’ai découpé les différents morceaux d’autocollants et tout positionner sur le panneau avant de passer à la phase de collage.

⚠️ Lorsque tu colles la couleur, il faut veiller à ne pas enfermer de bulle d’air sous l’autocollant.

Le résultat 🎯 💯

Je présente le résultat sur trois panneaux de la route différents.

Le conseil à retenir est de voir grand : les détails ne sont pas très visibles. Il vaut mieux prévoir de larges aplats de couleur.

Panneau de chaussée rétrécie

Ce panneau de la route indique un danger de chaussée rétrécie. Il est connu, et repris ici pour pour représenter des amoureux.

La fleur est rose pailletée.

customiser un panneau de signalisation chaussée rétrecie

Panneau de zone de danger aérien

Ma fille souhaite suivre les traces de Thomas Pesquet et partir dans l’espace. Alors elle a personnalisé ce panneau ainsi : l’avion a été transformé en une fusée.

personnaliser panneau route danger avion

Panneau sens interdit

Au tour de ma fille cuisinière de 9 ans de se représenter sur ce panneau de sens interdit.

Le gateau 🎂 est prêt.

panneau sens interdit personnalisé cuisine

Alors es-tu prêt pour customiser un panneau de circulation ?

Quel panneau de la route souhaites-tu utiliser ? Pour quelle représentation ?

Partage tes résultats et tes commentaires.

Publié le 4 commentaires

Comment inventer du street art vert, végétal et légal

Aller dans l’espace public pour créer de l’art n’est pas si facile qu’il y paraît. Etape par étape, je construis un projet personnel de street art vert, végétal et légal :

Je te raconte le pas supplémentaire franchi ces derniers jours. Cela se passe dans mon jardin. Pour l’instant, je teste et j’expérimente. Et bientôt, tout cela sortira dans la rue ou les parcs. Dès que j’en aurai le cran…  Continuer la lecture de Comment inventer du street art vert, végétal et légal